☀︎
archives

Congo

Ce tag est associé à 17 articles

Note de lecture : « Le baobab de Stanley » (Guillaume Jan)

Une incroyable odyssée affirmée comme tranquille au long du fleuve Congo. Un modèle de littérature voyageuse qui ne s’en laisse pas conter. x Je suis perdu dans Zanzibar, égaré sur le bas-côté de l’Afrique. C’est par où, l’aventure ? Les murs de la vieille ville sont usés par le soleil, les façades coloniales s’effritent en … Lire la suite

Note de lecture : « Alias Lejean » (Guillaume Jan)

Lorsque les sandales de vent de Guillaume Jan retracent le périple d’un géographe presque homonyme d’il y a un siècle et demi, les coïncidences se font rêves fous et résonances somptueuses. x La silhouette a surgi comme un faune en travers du chemin. Elle s’avance dans le reflet des flaques, bancale mais déterminée, emmitouflée dans … Lire la suite

Note de lecture : « Ténèbre » (Paul Kawczak)

Dans l’ombre subtile de Joseph Conrad, au cœur de la ténèbre coloniale du Congo de Léopold, un extraordinaire démantèlement amoureux et métaphorique. x À coup de chicotte, Henry Morton Stanley achevait de tuer un homme. Un jeune porteur, quinze ans peut-être, un Bembe de Mindouli, recruté à Matadi. Pas le temps de comprendre. La peau … Lire la suite

Note de lecture : « Samouraïs dans la brousse » (Guillaume Jan)

Au cœur du Congo, sur les traces du primatologue japonais des bonobos et des folies avides de Mobutu. x Quatre ans après son remarquable « Traîne-savane », Guillaume Jan nous emmène à nouveau, en s’appuyant cette fois sur une résidence littéraire originellement basée au Cameroun, arpenter les pistes défoncées du Congo profond, au cœur de la jungle … Lire la suite

Note de lecture : « Traîne-Savane » (Guillaume Jan)

Une céleste double déclaration d’amour, à la femme aimée et à une certaine Afrique, au Congo et par la médiation de David Livingstone. x BAM BAM BAM BAM ! – Monsieur Guillaume ! Il est l’heure de se réveiller ! Le poing d’Elvis a cogné si fort que la porte de la case a failli … Lire la suite

Note de lecture : « Pars mon fils, va au loin et grandis » (Joss Doszen)

Itinéraire gouailleur d’un exil africain plus subtil et aussi rude que les clichés plus usuels. x Publié en auto-édition en 2008, comme le captivant « Le clan Boboto » un an plus tard, remanié pour sa réédition chez Athéna,  l’éclectique et passionnant éditeur dakarois, fin 2014, le premier récit du « griot junior » (comme il se définit lui-même) … Lire la suite

Note de lecture : « Un lézard au Congo » (Gil Courtemanche)

Humour désabusé aux confins du Congo et de l’Ouganda. x Journaliste canadien, Gil Courtemanche est surtout connu comme l’auteur de « Un dimanche à la piscine à Kigali » (2000), compte-rendu de première main (à peine) romancé de la période précédant immédiatement le génocide rwandais, puis des premiers jours avant l’arrivée des troupes de Kagamé à Kigali. … Lire la suite

Note de lecture : « Lumières de Pointe-Noire » (Alain Mabanckou)

Cahier d’un retour au Congo, vingt-trois ans après le départ de l’auteur. x Publié en janvier 2013 au Seuil, le dixième roman d’Alain Mabanckou figure son « Cahier d’un retour au pays natal » à lui, dans une dimension quasiment inversée à celui d’Aimé Césaire. Ici, colère et indignation ne semblent plus être de mise : les … Lire la suite

Note de lecture : « Le léopard » – Harry Hole 8 (Jo Nesbø)

Huitième enquête de Harry Hole et meilleur roman de Nesbø jusqu’alors. x Paru en 2009, traduit en français en 2011 par Alex Fouillet dans la Série Noire de Gallimard, ce huitième tome des enquêtes de Harry Hole démarre à Hong-Kong, où, pris dans une sévère dépression après la terrible fin de l’enquête précédente (« Le … Lire la suite

Note de lecture : « Giambatista Viko ou le viol du discours africain » (Georges Ngal)

Un moment-clé de la littérature africaine contemporaine, en 1975. x Premier roman du polygraphe congolais Georges Ngal, publié en 1975, ce court « roman », associé à sa suite parue la même année, « L’errance », marque un moment-clé de la littérature africaine contemporaine. Utilisant avec brio un style éminemment parodique, suracadémisant, pompeux et rationalisateur, introduisant massivement en contrepoint … Lire la suite