☀︎
archives

Conformisme

Ce tag est associé à 24 articles

Note de lecture : « La loterie et autres contes noirs » (Shirley Jackson)

L’anodin qui bascule, en profondeur. Beaucoup plus noir que vous ne pensez, et là où ce n’est pas attendu. x Le matin du 27 juin était clair et radieux, annonçant la chaleur d’une journée de plein été ; les fleurs s’épanouissaient à profusion et l’herbe était d’un vert luxuriant. La population commença à se rassembler … Lire la suite

Note de lecture : « Nous qui n’existons pas » (Mélanie Fazi)

Aux racines de la contrainte sociale impalpable, et de ce qui peut habiter la fiction. x Est arrivé un jour où la fiction n’a pas suffi. Un jour où les mots trop longtemps contenus ont demandé à sortir nus, sans filtre, sans que je ne déguise ma voix derrière celle d’un narrateur. Un samedi matin, … Lire la suite

Note de lecture : « Crocs » (Patrick K. Dewdney)

Libre, sauvage et sans espoir, dans la forêt limousine. Impressionnant. x J’avance entre les arbres dégoulinants sur le lit d’aiguilles brunes. La pluie tapote un staccato rapide, jeux liquides dans les frondaisons. Mes pas sont devenus légers et précautionneux depuis que les coutures d’une basket ont lâché, vers le sixième ou septième jour. J’étais trop … Lire la suite

Note de lecture : « Le Joyeux Anniversaire de la mort » (Gregory Corso)

Quinze poèmes saisissants du plus énigmatique des grands auteurs de la beat generation. x Si le beau travail des confidentielles éditions Derrière la salle de bains et de la traductrice Laure Nuguyen-Huynh nous donnait, avec le petit diptyque « J’ai tenu un manuscrit de Shelley » / « Rembrandt autoportrait », un magnifique aperçu de la poésie de Gregory … Lire la suite

Note de lecture : « La trilogie Sebastián Dun » (Ricardo Colautti)

L’étrange fuite en avant d’un mauvais garçon argentin, moitié follement rêvée, moitié terriblement réaliste. Hors des courants et magnifique. x x x Ici, je me mets à enregistrer. La cour est petite, vingt mètres sur vingt mètres. Nous devons tous faire quelque chose. Si on est occupés, on nous réduit la peine pour bonne conduite, … Lire la suite

Lecture BD : « Soft City » (Pushwagner)

Une incroyable BD ressurgie des années 1970 pour nous foudroyer d’un choc visuel de première grandeur. x x Cet album saisissant de l’artiste norvégien Hariton Pushwagner semble surgi brutalement d’une autre époque, celle de sa conception (1969-1975), disparu qu’il fut dans les méandres d’un déménagement compliqué, avant d’être miraculeusement ressuscité en 2002, pour être traduit … Lire la suite

Note de lecture : « Le blues de La Harpie » (Joe Meno)

Sortir de prison dans une petite ville du Midwest, ou la poésie brutale d’une rédemption qui se dérobe. x x x Peut-être n’existe-t-il pas sensation de néant et de béance plus intense que la nuit quand tu fonces vers chez toi à quatre-vingts kilomètres/heure, une bouteille de porto ouverte à la main, l’argent de la … Lire la suite

Note de lecture bis : « Marcher droit, tourner en rond » (Emmanuel Venet)

La somptueuse mise en scène d’un syndrome d’Asperger, l’espace d’un enterrement, en révélateur de la construction de l’hypocrisie sociale. x Je ne comprendrai jamais pourquoi, lors des cérémonies de funérailles, on essaie de nous faire croire qu’il y a une vie après la mort et que le défunt n’avait, de son vivant, que des qualités. … Lire la suite

Note de lecture : « La grande vie » (Jean-Pierre Martinet)

L’ironie très noire d’une vie qui s’écoule en flaque sordide, entre cimetière Montparnasse et rue Froidevaux. x Publiée en 1979 dans la revue Subjectif de Gérard Guégan, rééditée en 2006 à l’Arbre Vengeur avec une très belle préface d’Éric Dussert, cette longue nouvelle de Jean-Pierre Martinet constitue une parfaite porte d’entrée dans l’univers radicalement pessimiste … Lire la suite

Note de lecture : « Pork and Milk » (Valérie Mréjen)

Le sobre et puissant « making of » d’un documentaire sur l’apostasie en Israël. x C’est le collectif de la revue Feuilleton, venu jouer les libraires d’un soir à la librairie Charybde en octobre 2012, qui m’a fait découvrir cet ouvrage singulier de Valérie Mréjen, publié chez Allia en 2006, représentant la forme finale d’un projet artistique … Lire la suite