☀︎
archives

Colonialisme

Ce tag est associé à 42 articles

Note de lecture : « Ce que la France n’a jamais dit à l’Algérie » (Alain Giorgetti)

Contre les justifications oiseuses et persistantes du colonialisme, un audacieux cheminement analytique et poétique vers la vérité acceptée et partagée. x Discours du président de la République française Alger, le 5 juillet 2022 Un crime hante l’Histoire de la France. Entaché de mensonges et de dénis à répétition, ce lourd fardeau porte à ses épaules, … Lire la suite

Note de lecture : « Le continent du Tout et du presque Rien » (Sami Tchak)

Une ambitieuse, captivante et malicieuse tentative de désambiguïsation romanesque des liens contemporains entre Afrique et Europe. x Je m’appelle Maurice Boyer. Je suis à la retraite et veuf. Safi, mon ancienne étudiante, la toute dernière qui a préparé et soutenu une thèse sous ma direction, est la femme avec qui je jouis des belles couleurs … Lire la suite

Note de lecture : « Une sortie honorable » (Éric Vuillard)

La guerre d’Indochine et ses plantations des Terres Rouges en somptueuse et acérée perspective cavalière. x Le 25 juin 1928, à l’aube, trois austères silhouettes quittaient Saigon pour un petit voyage. Un filet de brume flottait sur les bâtiments. La voiture roulait à vive allure. La capote avait beau être relevée, il faisait frais, et … Lire la suite

Note de lecture : « La plus secrète mémoire des hommes » (Mohamed Mbougar Sarr)

Brillante et violemment astucieuse, une démonstration hallucinante et joueuse de la place opérationnelle indispensable de la littérature dans le monde. x 27 août 2018 D’un écrivain et de son œuvre, on peut au moins savoir ceci : l’un et l’autre marchent ensemble dans le labyrinthe le plus parfait qu’on puisse imaginer, une longue route circulaire, … Lire la suite

Note de lecture : « Réécrire l’Amérique – Vers une littérature des lieux » (Barry Lopez)

D’un grand voyageur arctique, géographe humain et résistant infatigable, un récit, un manifeste et un entretien pour tenter d’enfin habiter notre monde américanisé sans le détruire. x Quelques heures après minuit le matin du 4 octobre du calendrier julien occidental – ou le 22 octobre, selon le calendrier grégorien moderne -, Juan Rodriguez Bermeo, au … Lire la suite

Note de lecture : « Élévation » (David Brin)

En parallèle ou presque à « Marée stellaire », une variation approfondie sur les mécaniques de cohabitation et d’adaptation entre espèces différentes – dans une galaxie redoutable aux non-initiés – et sur les écueils de la sclérose intellectuelle. Et un roman d’aventures et de guérilla en prime. x RELECTURE Qu’il est étrange qu’un seul monde, en soi … Lire la suite

Note de lecture : « Marseille 73 » (Dominique Manotti)

Les ratonnades et les meurtres massifs d’Arabes en 1973 dans le Sud-Est de la France, soigneusement oubliés aujourd’hui, en toile de fond précise et documentée de la deuxième enquête historique du commissaire Daquin. x Prologue 1973. Grasse, charmante cité provençale, ses fleurs, ses parfums, ses trente mille habitants, et son petit millier de travailleurs immigrés, … Lire la suite

Note de lecture : « Se défendre – Une philosophie de la violence » (Elsa Dorlin)

La redoutable et salutaire exploration philosophique d’une violence bien particulière, celle liée à l’autodéfense des minorités écrasées. x « Se défendre », l’essai d’Elsa Dorlin, enseignante de philosophie à Paris VIII, publié en 2017 dans la collection Zones dirigée par Grégoire Chamayou (dont le « Les chasses à l’homme » sera d’ailleurs judicieusement cité en cours d’ouvrage) à La Découverte, … Lire la suite

Note de lecture : « Ténèbre » (Paul Kawczak)

Dans l’ombre subtile de Joseph Conrad, au cœur de la ténèbre coloniale du Congo de Léopold, un extraordinaire démantèlement amoureux et métaphorique. x À coup de chicotte, Henry Morton Stanley achevait de tuer un homme. Un jeune porteur, quinze ans peut-être, un Bembe de Mindouli, recruté à Matadi. Pas le temps de comprendre. La peau … Lire la suite

Note de lecture : « Un long voyage » (Claire Duvivier)

Comment, d’une touche de fantastique aussi discrète que vitale, transformer un roman historique impérial et fictionnel en une formidable Anabase. Du très grand art. x x Gémétous, ma hiératique, c’est pour toi que j’allume cette lanterne, que je sors ces feuilles, que je trempe cette plume dans l’encre. À vrai dire, je me lance dans … Lire la suite