☀︎
archives

Colère

Ce tag est associé à 5 articles

Note de lecture : « Imago » (Cyril Dion)

Comprendre la colère pour pouvoir tenter de lutter contre elle : un poignant humanisme faussement naïf. x Son frère ne lisait pas de livres, ne connaissait rien à la poésie. Avait toujours préféré trifouiller les moteurs, courir après un ballon plutôt que d’user ses yeux sur un paquet de feuilles imprimées. Khalil était plus jeune … Lire la suite

Note de lecture : « Bec & Ongles » (Perrine Le Querrec)

Une colère analytique et poétique en prolégomènes à tout soulèvement futur. x x Publié en 2011 aux Carnets du Dessert de Lune, ce pamphlet poétique de Perrine Le Querrec est redoutablement acéré, à l’image de la poésie que j’avais déjà pu découvrir dans son « La Patagonie », de ses nouvelles de « Têtes blondes », ou de ses … Lire la suite

Note de lecture : « Apologie de la viande » (Régis Clinquart)

Le cri de rage du grand chagrin amoureux, beaucoup plus subtil qu’il ne veut l’avouer. x Publié en 1999 et réédité en 2012 chez Stéphane Million, le premier roman de Régis Clinquart, « écrivain enragé » que je découvris l’an dernier lors d’une homérique lecture de nouvelle chez Charybde (« Récidive »), sous le bienveillant patronage de La Spirale, … Lire la suite

Note de lecture : « Le jeu du cormoran » – Le rêve du démiurge 4 (Francis Berthelot)

Un démon aux multiples visages pour poursuivre le cycle du Démiurge. x x Avec « Le jeu du cormoran », en 2001 chez Fayard, Francis Berthelot ajoutait un quatrième tome à son cycle du « Rêve du Démiurge », après « L’ombre d’un soldat » (1994), « Le jongleur interrompu » (1996) et « Mélusath » (1999). Il est réédité ces jours-ci de 2017, par … Lire la suite

Note de lecture : « Bienvenue à Oakland » (Eric Miles Williamson)

En pleine misère et colère, dans l’Oakland d’aujourd’hui, une curieuse solidarité du quotidien. Le quatrième roman d’Eric Miles Williamson, paru en 2009, publié en français ces jours-ci de 2011 chez Fayard, dans une traduction d’Alexandre Thiltges, grâce au formidable travail de l’éditrice Lilas Seewald, est une claque de grande magnitude. La quatrième de couverture donne … Lire la suite