☀︎
archives

Colère

Ce tag est associé à 11 articles

Note de lecture : « De la bête et de la nuit » (Seyhmus Dagtekin)

Une colère poétique froide se fait jour lorsqu’aux frontières sauvagement imposées aux hommes s’ajoute tant et plus de mépris face au reste du vivant. x Quelque chose de connu peut finir dans notre panse et nous devenir inconnu Sans que cela ne gêne le vide de notre tête et le plein de notre panse Quand … Lire la suite

Note de lecture : « La faim de leur monde » (Akhenaton)

Les mots percutants de l’un des maîtres contemporains du flow en français, dont la politique sous-jacente, vacillante, laisse toutefois elle aussi quelque peu sur sa faim. x L’ironie de la vie fait qu’à l’instant même Où mon encre pose les premiers mots de ce poème J’aurais tant aimé qu’elle puisse l’écouter Il y a une … Lire la suite

Note de lecture : « Finir les restes » (Frédéric Fiolof)

La nécessaire colère du deuil des parents comme vous ne l’avez jamais lue. Une magie poignante et salutaire. x Je suis l’humble orphelin selon l’ordre des choses. L’ordre des chiffres. 1 + 1 = 0. Faut-il s’en prendre à l’arithmétique ? Absurde. Ferme ton clapet. Avance. Marche dans la nuit de ta petite poésie ventriloque. … Lire la suite

Lecture BD : « Psychonautes » (Alberto Vázquez)

Une fable poétique et cruelle de la désindustrialisation, du désastre écologique, de la différence et du besoin vital d’échappée. Un choc émotionnel et esthétique. x Une petite ville portuaire, sinistrée par le chômage depuis que la pêche, activité historique, s’est raréfiée dans des eaux voisines de plus en plus polluées, et que les conserveries, principaux … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 12 : « Rouge »

Rouge, flamboyant, sanglant ou en colère, mais toujours foisonnant, intelligent et poétique, le douzième numéro de la revue La Moitié du Fourbi. x Pour la douzième fois depuis février 2015 et ce numéro 1 au thème déjà légèrement mystérieux (« Écrire petit »), la revue La Moitié du Fourbi revenait nous étonner et nous enchanter en ce … Lire la suite

Note de lecture : « Ongle du verbe incarné » (Pierre Lafargue)

La vigueur caustique d’une écriture déchaînée pour pourfendre la destruction du langage par de bien piètres animateurs de cadavres et autres faussaires à envies de domination. x RELECTURE Celui qui boudera ici son plaisir sera réputé mal inspiré, il ne sera reçu nulle part, parmi tout ce qui déplaît aux femmes son nom brillera d’un … Lire la suite

Note de lecture : « Imago » (Cyril Dion)

Comprendre la colère pour pouvoir tenter de lutter contre elle : un poignant humanisme faussement naïf. x Son frère ne lisait pas de livres, ne connaissait rien à la poésie. Avait toujours préféré trifouiller les moteurs, courir après un ballon plutôt que d’user ses yeux sur un paquet de feuilles imprimées. Khalil était plus jeune … Lire la suite

Note de lecture : « Bec & Ongles » (Perrine Le Querrec)

Une colère analytique et poétique en prolégomènes à tout soulèvement futur. x x Publié en 2011 aux Carnets du Dessert de Lune, ce pamphlet poétique de Perrine Le Querrec est redoutablement acéré, à l’image de la poésie que j’avais déjà pu découvrir dans son « La Patagonie », de ses nouvelles de « Têtes blondes », ou de ses … Lire la suite

Note de lecture : « Apologie de la viande » (Régis Clinquart)

Le cri de rage du grand chagrin amoureux, beaucoup plus subtil qu’il ne veut l’avouer. x Publié en 1999 et réédité en 2012 chez Stéphane Million, le premier roman de Régis Clinquart, « écrivain enragé » que je découvris l’an dernier lors d’une homérique lecture de nouvelle chez Charybde (« Récidive »), sous le bienveillant patronage de La Spirale, … Lire la suite

Note de lecture : « Le jeu du cormoran » – Le rêve du démiurge 4 (Francis Berthelot)

Un démon aux multiples visages pour poursuivre le cycle du Démiurge. x x Avec « Le jeu du cormoran », en 2001 chez Fayard, Francis Berthelot ajoutait un quatrième tome à son cycle du « Rêve du Démiurge », après « L’ombre d’un soldat » (1994), « Le jongleur interrompu » (1996) et « Mélusath » (1999). Il est réédité ces jours-ci de 2017, par … Lire la suite