☀︎
archives

Clochards

Ce tag est associé à 9 articles

Note de lecture: « Tamanoir » (Jean-Luc André d’Asciano)

Quand l’alliance du roman noir et du fantastique permet un retour du politique comme nécessaire à tout récit, dans une succession de péripéties joyeusement féroces. x Un homme-chat résident du Père-Lachaise disparaît après avoir assisté un meurtre, un homme-tamanoir, volontairement non domicilié et enquêteur à ses heures, décide d’élucider l’affaire, en immersion dans le Paris … Lire la suite

Note de lecture : « Prière pour ceux qui ne sont rien » (Jerry Wilson)

Dans la dèche avec les clochards au Service des Parcs et Espaces Verts de l’Idaho. x x x Ce qui rendait ce mémorial ridicule, c’est que les clodos n’avaient jamais aimé One-Beer Bob. Pourtant, quand ils avaient appris son décès et qu’on avait retrouvé son corps noyé et décomposé dans la ravine, les clodos s’étaient … Lire la suite

Note de lecture bis : « Requiem des aberrations » (Yves Gourvil)

La farce truculente et tragique d’un terrain vague en radeau de la bienveillance. x L’amitié est-elle soluble dans la dèche, dans la difficulté et dans l’espoir déçu ? La fraternité est-elle encore un concept viable dans un monde contemporain aux arêtes toujours plus acérées ? La bienveillance garde-t-elle encore’hui un espoir de survie ? Sous … Lire la suite

Note de lecture : « Dans la dèche à Los Angeles » (Larry Fondation)

Le violent et tendre roman de trois SDF, en troisième étape des nuits sombres de Los Angeles. x Publié en 2007, traduit en français en 2014 chez Fayard par Alexandre Thiltges, le troisième opus disponible chez nous du cycle angeliño de Larry Fondation, après « Sur les nerfs » (1995) et « Criminels ordinaires » (2002), délaisse (provisoirement) la … Lire la suite

Note de lecture : « Paris insolite » (Jean-Paul Clébert & Patrice Molinard)

L’exploration poétique et crue des marges du Paris de 1950 – et de toujours, peut-être. x Publié en 1952, somptueusement réédité chez Attila en 2009, le premier récit / essai de Jean-Paul Clébert est l’un de ces ouvrages qui marquent durablement une lectrice ou un lecteur. Dans les 350 pages de ce « roman aléatoire », ainsi … Lire la suite

Note de lecture : « Rue des Maléfices – Chronique secrète d’une ville » (Jacques Yonnet)

La chronique intime d’un Paris occulte et souterrain sous l’Occupation. x Publié en 1954 sous le titre « Enchantements sur Paris », l’ouvrage le plus connu du poète, résistant, chroniqueur et vrai-faux vagabond Jacques Yonnet a depuis été maintes fois réédité, la dernière fois par Phébus dans sa collection Libretto. Œuvre psychogéographique avant la lettre « situationniste », souvent … Lire la suite

Note de lecture : « Psychogéographie ! – Poétique de l’exploration urbaine » (Merlin Coverley)

Une somme introductive à la psychogéographie, littéraire et politique, indispensable. x Publié en 2006, traduit (et adapté – la version française ajoute un contenu non négligeable, notamment sur la science-fiction et sur la scène française contemporaine) en 2011 aux Moutons Électriques  par André-François Ruaud, cet essai de l’Anglais Merlin Coverley est particulièrement précieux pour partir … Lire la suite

Note de lecture : « Rue de la Sardine » (John Steinbeck)

Humour et verve pour les étonnants habitants de cette rue du port sardinier de Monterey, Californie. x x Publié en 1945, ce court roman de John Steinbeck met en scène avec une verve et un humour étonnants (on y est loin des « Raisins de la colère » ou de « Des souris et des hommes ») une galerie … Lire la suite

Note de lecture : « La borne SOS 77 » (Arno Bertina & Ludovic Michaux)

Un recoin de dalle au bord du périphérique et l’architecture intérieure d’un sdf : une étrange expérience de découverte. x C’est en lisant « SebecoroChambord », le précieux journal de résidence d’Arno Bertina, consacré principalement – mais pas uniquement – à l’écriture de « Numéro d’écrou 362573 » que j’appris l’existence (car je continue à découvrir des tas de … Lire la suite