☀︎
archives

Cirque

Ce tag est associé à 14 articles

Note de lecture : « Souviens-toi des monstres » (Jean-Luc André D’Asciano)

Deux frères siamois au pouvoir étonnant au sein d’une famille à surprises, deux îles siciliennes pas exactement jumelles à l’identité à tiroirs, intrigues fantastiques, cape et épée débridées, pour créer un roman d’aventures aux formidables résonances intimes et mythiques. x Nous sommes nés monstrueux et notre vie fut belle. Nous sommes nés au plein milieu … Lire la suite

Note de lecture : « Grands carnivores » (Bertrand Belin)

Les fauves hors de la cage, la férocité sociale libérée. Une superbe fable gouailleuse et élégante, ne faisant aucun prisonnier. x Bertrand Belin nous avait régalés en 2015 avec son étonnant « Requin », dans lequel la proximité d’une noyade devenait le stupéfiant prétexte à peser une vie et ses secrets enfouis, petits ou grands, aussi bien … Lire la suite

Note de lecture : « Animale Machine – La Grecque prodige » (Eleni Sikelianos)

Créer un mythe biographique autour d’un matériau mémoriel diffus, et en extraire une sublime poésie de la mémoire trafiquée. x Ce livre fait partie d’une histoire familiale plus vaste, un système circulatoire comportant des morphinomanes et des héroïnomanes, des réfugiés, des comtes ioniens, une des plus riches familles des États-Unis  ayant dilapidé sa fortune en … Lire la suite

Note de lecture : « Amour monstre » (Katherine Dunn)

Venez rencontrer la vie et le destin de la famille Binewski, propriétaire et conceptrice du cirque qui développe ses propres monstres de foire ! Rires et frissons garantis – et une curieuse sensation songeuse en prime. x – Du temps où votre maman était le phénomène, mes jolis rêves à moi, elle faisait du croquage … Lire la suite

Je me souviens de : « Cristal qui songe » (Theodore Sturgeon)

En 1950, un rare, sensible et paradoxal éloge poétique de la différence. x Publié en 1950, traduit en français en 1952 par Alain Glatigny au Rayon Fantastique, le premier roman de Theodore Sturgeon (1918-1985), qui avait auparavant déjà publié une bonne trentaine de nouvelles, est sans doute particulièrement emblématique des univers bien particuliers et des … Lire la suite

Note de lecture bis : « Cigogne » (Jean-Luc A. d’Asciano)

Sept nouvelles d’un merveilleux décapant et curieusement drôle. x Publié en 2015 chez Serge Safran, le premier recueil de nouvelles de Jean-Luc André d’Asciano, par ailleurs formidable animateur des éditions l’Œil d’Or, associe sept textes, trois d’entre eux s’égrenant au fil du volume pour former ensemble une souple « Trilogie chamane ». Usant avec grand brio les … Lire la suite

Note de lecture : « Cigogne » (Jean-Luc A. d’Asciano)

Un recueil de nouvelles fantasques et enchanteresses. x Le talent étrange de deux frères siamois, l’imagination bondissante d’un petit garçon surdoué soumis à la jalousie violente d’un grand frère psychotique, l’amour impuissant et le désenchantement des parents de Toutou le schizophrène, les rituels magiques d’un clochard qui cherche avec ses chiennes un abri pour la nuit : les … Lire la suite

Note de lecture : « Stardust » (Nina Allan)

Nina Allan invite le lecteur dans sa machine à explorer la fiction. x «Pour moi, Stardust est plus un roman fracturé  qu’un recueil – songez à une coupe en terre cuite qui s’est fracassée sur le sol et qu’on reconstitue, tesson par tesson. Il faut examiner tous les morceaux pour voir lequel va avec l’autre, … Lire la suite

Note de lecture : « L’Œil en feu – Orbitor II » (Mircea Cǎrtǎrescu)

Torrent romanesque de la mémoire poétique et onirique, encore plus puissant que le premier tome. x Publié en 2002, le tome II d’ « Orbitor » a été traduit en français en 2005 par Alain Paruit, comme le tome I, dans la belle collection « & d’ailleurs » de Denoël. Dans le premier tome, proprement époustouflant, Mircea Cǎrtǎrescu mobilisait … Lire la suite

Note de lecture : « Arlis des Forains » (Mélanie Fazi)

Ma première approche de l’insidieux fantastique au quotidien de Mélanie Fazi en roman. x x Honte à moi, je n’avais longtemps connu Mélanie Fazi qu’en tant que traductrice (et critique de rock indé occasionnelle et inspirée !). x Ayant lu et fort apprécié certaines de ses nouvelles parues en revue ou en anthologie, son second … Lire la suite