☀︎
archives

Cinéma

Ce tag est associé à 52 articles

Note de lecture : « Le juge et son fantôme » (Philippe Duclos)

Lorsque l’inoubliable interprète du juge Roban d’Engrenages se livre à propos de la pratique du métier d’acteur et du rôle à jouer : un beau moment d’intelligence sensible. x 5 janvier, 8 heures. Café. Marché d’Aligre Fini de lire ce matin la nouvelle saison. Ce ne sera pas de tout repos. Roban a désormais une mère, … Lire la suite

Note de lecture : « S’abandonner » (Séverine Danflous)

« La fin d’une histoire c’est déjà une longue histoire » : du making of d’un documentaire fictif sur la rupture sentimentale, extraire la belle et dangereuse douceur poétique de la tentative amoureuse. x Le cahier des charges était plutôt laconique, d’une indigence crasse en fait : la rupture, de l’Antiquité à nos jours ; on m’aavait … Lire la suite

Note de lecture : « Captures » (Sandra Moussempès)

Fixer sur une pellicule poétique imaginaire quelques présences féminines diaphanes, en lutte et en remémoration, au fil de rapprochements violents ou feutrés. Et créer ainsi l’infiltration épique. x D’une vue d’ensemble on pourrait se douter que les personnages ne sont pas fictifs, ils parviennent à ressembler aux anges, je les range depuis des années dans … Lire la suite

Note de lecture : « Le désert, allers et retours » (Raymond Depardon)

Au filtre du désert, comme paysage et comme humanité, l’étonnante fusion d’une esthétique et d’une politique. x La vallée où je suis né n’a a priori rien à voir avec le désert, mais dans la descente de la Saône vers le Rhône il y a déjà des platanes et des tuiles romaines, et elle se … Lire la suite

Note de lecture : « Cassandre à bout portant » (Sandra Moussempès)

Collecter des particules de soi, les tamiser en puissance et en finesse, nous les offrir comme méditations et comme munitions : la poésie de Sandra Moussempès poursuit son cheminement redoutable. x Objets féminins non identifiésDes princesses filmiques échappées d’un couvent orienté à l’Est savent depuis longtemps jusqu’où elles peuvent allerElles se sont réfugiées dans une … Lire la suite

Note de lecture : « La transgression selon David Cronenberg » (Fabien Demangeot)

Richement analytique, une belle percée thématique dans l’œuvre protéiforme de David Cronenberg. x Dans une interview donnée en 2000, David Cronenberg dit : « Nous sommes des corps. Quand le corps meurt, nous mourons. Ce qui ne veut pas dire que nous n’avons pas de spiritualité, au contraire. Mais celle-ci est également liée au corps et … Lire la suite

Note de lecture : « Alma a adoré – Psychose en héritage » (Sébastien Rongier)

Traquer l’effet Psycho hitchcockien dans le cinéma et les arts, jusqu’à aujourd’hui. Impressionnant de ruse et de vélocité. x « Alma a adoré ça ». C’est la phrase que lance Alfred Hitchcock à Joseph Stefano après la lecture de son scénario tiré du roman de Robert Bloch. Alma est la femme d’Hitchcock. Robert Bloch est l’auteur de … Lire la suite

Note de lecture : « Mythocratie – Storytelling et imaginaire de gauche » (Yves Citton)

Analytique et programmatique, un formidable outil de lecture et de reconquête des scénarios artistiques et littéraires qui façonnent les imaginaires contemporains. x Nul n’est encore parvenu à déterminer ce que peut un récit. Certains s’offusquent des « mythes » dont on nous berce ; d’autres dénoncent « les histoires » qu’on nous raconte ; d’autres encore veulent croire qu’il … Lire la suite

Note de lecture : « Portraits cannibales » (Dominique Forma)

En amoureux passionné du cinéma et de ses mystères, inventer d’étranges contenus dans des interstices des vies de Sophia Loren et de Fritz Lang, et voir autrement La Grande Bouffe. x Comme je le mentionnais récemment à propos du « Énigmes, cinéma » d’Olivier Maillart, le travail de Marest Éditeur, tous auteurs et toutes autrices confondues, ou … Lire la suite

Note de lecture : « Mon cri de Tarzan » (Derek Munn)

En fiction poétique, le « making of » intime d’un film taiseux narrant une découverte de l’Afrique, et tout autre chose simultanément. Magnifique et puissant. x Chaque fois qu’il voit l’affiche, elle lui fait un drôle d’effet. L’image est chargée de souvenirs et la trouver placardée, transformée en grande pub, ne manque jamais de le troubler. On … Lire la suite