☀︎
archives

Catalogne

Ce tag est associé à 5 articles

Note de lecture : « Les mers du Sud » – Pepe Carvalho 3 (Manuel Vázquez Montalban)

Sous le signe improbable du peintre Paul Gauguin et du poète Salvatore Quasimodo, une plongée décisive dans les réseaux d’affaires barcelonais de l’immédiat après-franquisme en compagnie d’un détective fin gourmet et bien désabusé. x RELECTURE – D’accord. Ça n’est peut-être pas très sport de le liquider en le traitant de grande gueule. Il l’est, oui … Lire la suite

Note de lecture : « La solitude du manager » – Pepe Carvalho 2 (Manuel Vázquez Montalban)

Une plongée à contre-courant dans les sinuosités du pouvoir économique en Espagne à la chute du franquisme, en compagnie du privé le plus pénétrant, le plus gourmet et le plus désabusé du roman noir contemporain. Un grand roman. x RELECTURE Quelque chose, cependant, empêchait qu’il ne jouisse comme à l’accoutumée de son vice secret et … Lire la suite

Note de lecture : « La vérité sur l’affaire Savolta » (Eduardo Mendoza)

Arrivistes, anarchistes et profiteurs dans la poudrière barcelonaise de 1919-1920. x J.D. – Avez-vous facilement localisé Pajarito de Soto ? M. – Je le localisai, mais ce ne fut pas facile. J.D. – Racontez-moi comment vous avez fait. À quoi bon ? Ce furent de longues journées de marche fatigante, de conversations réticentes, de pots-de-vin … Lire la suite

Note de lecture : « Le Troisième Reich » (Roberto Bolaño)

Jouer avec l’Histoire et avec le feu. x «Le Troisième Reich» est l’un des premiers livres de Roberto Bolaño, écrit en 1989 et demeuré inédit, découvert sur le disque dur de son ordinateur après sa disparition, comme les textes publiés dans «Le secret du mal». Il a été publié en 2010, dans une traduction française … Lire la suite

Note de lecture : « Aloysius » (Fabrice Pataut)

Faussement fantastique, réellement subtile, conspiration intime dans les plis de la grande Histoire. Publié en 2001 chez Buchet-Chastel avant d’être réédité en 2009 chez Motifs, le premier roman du philosophe du langage Fabrice Pataut était déjà sainement ambitieux. Plaçant d’emblée ses pions fantastiques (le Diable – incarné en femme légère couverte de bijoux, en créature … Lire la suite