☀︎
archives

Castes

Ce tag est associé à 6 articles

Note de lecture : « Un étranger en Olondre » (Sofia Samatar)

Sous un puissant tapis de rythme, de couleur et de saveur, une redoutable fantasy poétique et politique, aux métaphores bifurquant avec ruse aux moments les moins attendus. x Lorsque j’étais étranger en Olondre, je ne connaissais rien des splendeurs de ses côtes, ni de Bain, la Cité-Port, dont les lumières et les couleurs se déversent … Lire la suite

Note de lecture : « La horde du contrevent » (Alain Damasio)

« Et si un homme auprès de nous vient à manquer à son visage de vivant, qu’on lui tienne de force la face dans le vent » : publié il y a quinze ans, ambitieux, puissant, joueur et songeur, l’un des très grands romans contemporains. x RELECTURE ) À la cinquième salve, l’onde de choc fractura le … Lire la suite

Note de lecture : « Le Gambit du Renard » (Yoon Ha Lee)

Mathématiques souterraines et sociétés de castes combattantes. Guerrier, politique et brillant. x À l’académie Kel, une instructrice avait expliqué à la promotion de Cheris que le crible de seuil était une arme à utiliser en dernier recours, et pas seulement à cause de ses fameuses implications. Ladite instructrice avait eu l’occasion de voir un crible … Lire la suite

Note de lecture : « L’autre côté » (Léo Henry)

Superbe fable réaliste et intense poésie de l’imaginaire pour mieux saisir l’envers du décor des réfugiés. x L’arrière-salle du Paon de Colchide est à demi ouverte sur la ruelle, d’où entrent, par bouffées, des odeurs de métal chaud, de pisse fraîche et de malt grillé de la brûlerie voisine. Les murs sont décorés de carreaux … Lire la suite

Note de lecture : « Kyborash » – Ashlu 1 (Scott Baker)

Une somptueuse fantasy d’apprentissage, dans le rigide royaume religieux de Chal. x RELECTURE Publié en 1983 chez J’ai Lu dans une traduction de Iawa Tate (soit quatre ans avant la sortie de l’édition « originale » américaine – qui, mystères de la complexe aventure éditoriale de Scott Baker, sortira elle-même un après celle du tome deux de … Lire la suite

Note de lecture : « Efroyabl Ange1 » (Iain M. Banks)

Subtile et drôle construction polyphonique. L’un des Banks les plus aboutis, de l’aveu de l’auteur. Publié en 1994, au moment où Iain M. Banks se demandait s’il allait poursuivre ou non le cycle SF de la « Culture » alors composé de trois tomes, après avoir réalisé une première incursion en dehors avec « Against … Lire la suite