☀︎
archives

Capitalisme

Ce tag est associé à 49 articles

Note de lecture : « Solaire » (Ian McEwan)

La science et le capital face au réchauffement climatique, en une farce songeuse, comédie tragique ou parodie sérieuse. Une étonnante réussite. x Il appartenait à cette classe d’hommes – peu avenants, souvent chauves, petits et gros, intelligents – que certaines belles femmes trouvaient inexplicablement séduisants. Du moins le croyait-il, ce qui semblait suffire à en … Lire la suite

Note de lecture : « Manaraga » (Vladimir Sorokine)

Un fabuleux et hautement métaphorique thriller d’anticipation, à base d’art de cuisiner la littérature, (presque) stricto sensu. x Soir : Brochettes d’esturgeon grillées à L’Idiot. Roman bon poids, 720 grammes, du massif, 509 pages, papier vélin, reliure pleine toile. A largement suffi pour huit brochettes. Comme convenu, le client et ses sept invités avaient solennellement … Lire la suite

Note de lecture : « crever les toits, etc » suivi de « Déplacements, septembre 2016 » (Claude Favre)

Une poésie combattante et acérée de la sidération face à la fermeture des frontières et des cœurs. x La collection Al Dante des Presses du Réel nous avait déjà offert, il y a quelque temps, la belle surprise du « Terreur, Saison 1 » d’Éric Arlix. En octobre dernier (2018), on eut la joie d’y voir surgir, … Lire la suite

Note de lecture : « Underground Airlines » (Ben H. Winters)

La guerre de Sécession n’a pas eu lieu, et en 2016 l’esclavage est toujours légal dans quatre États américains : une uchronie incisive et violente, menée comme un thriller machiavélique. x Aucun amendement futur apporté à la Constitution ne saurait affecter les cinq articles précédents. De plus, aucun amendement apporté à la Constitution ne saurait … Lire la suite

Note de lecture : « Moderne sans être occidental – Aux origines du Japon d’aujourd’hui » (Pierre-François Souyri)

Au Japon de l’ère Meiji, dans l’étude du couple subtil et incertain formé par modernisation et occidentalisation. x Grand spécialiste de l’histoire du Japon, professeur à l’Université de Genève après avoir enseigné pendant près de quinze ans à l’Inalco de Paris, Pierre-François Souyri proposait en 2016, dans la Bibliothèque des Histoires de Gallimard, cette passionnante … Lire la suite

Note de lecture : « La vérité sur l’affaire Savolta » (Eduardo Mendoza)

Arrivistes, anarchistes et profiteurs dans la poudrière barcelonaise de 1919-1920. x J.D. – Avez-vous facilement localisé Pajarito de Soto ? M. – Je le localisai, mais ce ne fut pas facile. J.D. – Racontez-moi comment vous avez fait. À quoi bon ? Ce furent de longues journées de marche fatigante, de conversations réticentes, de pots-de-vin … Lire la suite

Note de lecture : « Règne animal » (Jean-Baptiste Del Amo)

Un siècle d’exploitation agricole décharnée comme emblème d’une constance humaine et animale, d’une mutation économique et politique. x Des premiers soirs du printemps aux dernières veillées de l’automne, il s’assied sur le petit banc de bois clouté et vermoulu, à l’assise ployée, sous la fenêtre dont le cadre détache dans la nuit et sur la … Lire la suite

Note de lecture : « La trilogie de Jéhovah » (James Morrow)

La mort de Dieu, stricto sensu, et ses conséquences. Satirique, philosophique, hilarant et enlevé au possible. x Thomas Wickliff Ockham, un homme bon, un homme qui aimait Dieu, les idées, les classiques du cinéma et ses frères de la Compagnie de Jésus, se frayait un chemin à travers la foule de la station de métro … Lire la suite

Note de lecture : « Le temps des hyènes » (Carlo Lucarelli)

Une remarquable deuxième enquête de Colaprico et Ogbà dans la colonie italienne d’Érythrée. x L’œil de berberè. L’idée lui était venue tandis qu’il poussait la chevrette de la pointe de la canne, pour qu’elle arrête de brouter l’herbe qui se trouvait sur la route, jaune, sèche et inutile comme la barbe d’un vieux. Jàfet le … Lire la suite

Note de lecture : « La crise » / « Je ne me souviens pas » (Joachim Séné)

Justification capitaliste hypnotique et dystopie totale, scandées poétiquement en aphorismes libres et acérés. x Sur la photo, LA CRISE C’EST CHAQUE FIN DE MOIS, le S de MOIS est effacé, ou écrit plus vite, moins fort. La crise c’est chaque fin de moi. Le S écrit en dernier, et soudain il n’y a plus de … Lire la suite