☀︎
archives

Capitalisme financier

Ce tag est associé à 6 articles

Note de lecture : « Personne ne sort les fusils » (Sandra Lucbert)

Au commencement d’une domination machinale et implacable est la langue. C’est à elle qu’il faut s’arracher, pour pouvoir enfin sortir les fusils, a priori métaphoriques, et vivre. Une lecture intensément précieuse du procès France Télécom et de ses palinodies défensives. x Finalement, cette histoire de suicides, c’est terrible, ils ont gâché la fête. (Didier Lombard, … Lire la suite

Note de lecture : « Ces chers cousins – Les Wendel, pouvoirs et secrets » (Sophie Coignard & Romain Gubert)

En 2015, une enquête relativement approfondie sur l’évolution, pour le meilleur et pour le pire, d’un symbole français du capitalisme familial. x Depuis plus de trente ans et la parution de « La nomenklatura française » (1986), co-signée avec Alexandre Wickham, la journaliste Sophie Coignard conduit des enquêtes, paraissant en hebdomadaire (principalement Le Point) ou rassemblées in … Lire la suite

Note de lecture : « Detroit, dit-elle » (Marianne Rubinstein)

Detroit, grand corps malade. x Detroit fut à la fin du XIXème siècle et jusqu’en 1930 le symbole de l’expansion du capitalisme industriel, de tout ce qu’il pouvait avoir de superlatif et de fascinant, avant de se transformer avec son effondrement en une ville fantôme, et de devenir l’emblème de la fragilité des grandes villes … Lire la suite

Note de lecture : « Le rêve de Madoff » (Dominique Manotti)

Dominique Manotti éclaire la trajectoire foudroyante et les zones d’ombre de l’affaire Madoff. x Le 29 juin 2009, Bernard Madoff était condamné à 150 ans de prison après l’éclatement de la crise des subprimes et l’effondrement du fonds qu’il avait mis en place. Dans cette courte fiction parue en 2013 aux excellentes éditions Allia, Dominique Manotti imagine le monologue … Lire la suite

Note de lecture : TINA – 6 (Revue)

Avril 2010 : le sixième TINA, sans doute le plus directement politique jusqu’alors. x Publié en avril 2010, le sixième numéro de la revue TINA (d’après « There Is No Alternative », le fameux slogan thatchérien instrumentalisé en tant de circonstances depuis lors), aux éditions ère, poursuivait la belle formule, roborative en diable, associant nouvelles, extraits de … Lire la suite

Note de lecture : « Les effondrés » (Mathieu Larnaudie)

Subtil « making of » littéraire de l’effondrement des acteurs de la crise dite « des subprimes »… Publié en 2010 chez Actes Sud, le cinquième ouvrage de Mathieu Larnaudie prend la forme d’une revue enjouée de l’effondrement économique, mais surtout idéologique, d’un monde, celui du capitalisme libéral des années 1978-2008, dans la tourmente de la crise des subprimes … Lire la suite