☀︎
archives

Burlesque

Ce tag est associé à 8 articles

Note de lecture : « Les Aventures de Ruben Jablonski » (Edgar Hilsenrath)

Odyssée autobiographique et porte d’entrée idéale dans l’œuvre de l’indispensable Edgar Hilsenrath. x Dès la fin de la guerre, Edgar Hilsenrath avait l’intention d’écrire un roman sur ce sujet impossible, la survie dans le ghetto et l’extermination des juifs. Né en 1926 dans une famille juive allemande, il a été déporté dans un ghetto en … Lire la suite

Note de lecture : « Désert américain » (Percival Everett)

Revenir d’entre les morts et changer. Ou non. Le burlesque comme couteau à découper le réel désertique. x Publié en 2004, traduit en français en 2005 par Anne-Laure Tissut chez Actes Sud, le douzième roman de Percival Everett, trois ans après « Effacement », presque sérieux en comparaison, renouait résolument avec la veine burlesque et baroque qui … Lire la suite

♥︎ Charybde 1 : « Le septième jour » (Yu Hua)

Sept jours de drames, d’une tristesse touchante et d’humour noir. x Par un épais brouillard, je suis sorti de la maison que je louais, et j’ai divagué dans la ville irréelle et chaotique. Je devais me rendre dans cet endroit qu’on appelle le funérarium, et qu’on appelait jadis le crématorium. On m’y avait convoqué, avec obligation … Lire la suite

Note de lecture : « Les Nuits de laitue » (Vanessa Barbara)

Méditation étonnamment légère sur la perte d’un être cher, et intrigue policière inattendue. x Excentriques voisins d’un quartier pourtant très banal, les personnages des «Nuits de laitue», semblent toujours en mouvement, y compris Otto, le personnage central insomniaque et antisocial, accablé depuis le décès imprévisible de son épouse Ada. «Lorsque Ada est morte, le linge … Lire la suite

Note de lecture : « Le caillou » (Sigolène Vinson)

Quelle empreinte laisser dans un monde qui n’a plus de sens ? Une fable touchante d’une beauté minérale. x L’écriture économe de mots du «Caillou» de Sigolène Vinson, paru en mai 2015 aux éditions Le Tripode, semble réduite à l’essentiel, à une forme minérale et dense, et forme un récit singulier et désarmant, empreint d’une forme … Lire la suite

Note de lecture : « Bardo or not Bardo » (Antoine Volodine)

Continuer de résister et de rire du tragique, même après la mort. x Paru en 2004 aux éditions du Seuil, «Bardo or not Bardo» est sans doute un des romans post-exotiques où l’humour du désastre est le plus présent, depuis le premier chapitre burlesque où le malheureux Kominform, révolutionnaire égalitariste en bout de course, est … Lire la suite

Note de lecture : « Préhistoire » (Eric Chevillard)

Eric Chevillard entre dans l’histoire, l’air de rien. x Le narrateur de «Préhistoire», un ancien archéologue nommé gardien et guide de la grotte de Palus suite au décès de son prédécesseur, traîne des pieds, multiplie les manœuvres dilatoires pour repousser sa prise de fonction et la réouverture du site, en commençant par demander un uniforme … Lire la suite

Note de lecture : « Un reptile par habitant » (Théo Ananissoh)

Une robuste mise en comique des coups d’état militaires, au ton rabelaisien moderne. x x Le deuxième roman du Togolais Théo Ananissoh, paru en 2007 aux Continents Noirs de Gallimard, explore avec succès la veine du burlesque et du bon sens de la rue, appliqués à des sujets au fond sérieux, comme toute une jeune … Lire la suite