☀︎
archives

Balkans

Ce tag est associé à 10 articles

Note de lecture : « Sur la route de Babadag » (Andrzej Stasiuk)

Un enchaînement de périples aux quatre coins de l’Europe orientale balkanique par un maître polonais du voyage les yeux ouverts. x C’est la conjonction, en quelques mois, de l’évocation de « Un vague sentiment de perte » par Hélène Gaudy, libraire d’un soir chez Charybde en octobre 2018 (à écouter ici) et de la toute récente publication … Lire la suite

Note de lecture : « Sur la route du Danube » (Emmanuel Ruben)

Remonter le Danube en vélo, à contre-courant, et décrire la trame d’une autre Europe que celle qui se barricade dans ses certitudes faussées x À l’aéroport d’Odessa, seul un militaire armé d’une dague et d’un revolver nous rappelle que nous avons atterri dans un pays en guerre. Je le toise de la tête aux pieds. … Lire la suite

Note de lecture : « La vallée de la Sinistra » (Ádám Bodor)

Fabuleux roman noir et farceur des confins sylvestres et montagnards de la dictature bureaucratique balkanique. x Quinze jours avant sa mort, le colonel Borcan m’emmena en mission de reconnaissance sur l’une des hauteurs dénudées du district forestier. Il me recommanda d’ouvrir l’œil, d’observer surtout les taillis de sorbiers qui bordaient le chemin, pour savoir si … Lire la suite

Note de lecture : « Le cœur de l’Europe » (Emmanuel Ruben)

Les Balkans, en un trajet sinueux de routard pensif parmi les réfugiés et l’Histoire. x Aujourd’hui il n’y a qu’à Ohrid – qui n’a pas connu la guerre, où n’a pas sévi l’épuration ethnique – qu’on peut avoir un juste aperçu de ce que fut la Yougoslavie ; un pays où l’on peut être macédonien, … Lire la suite

Note de lecture : « Soleil gasoil » (Sébastien Ménard)

D’une force rare, un « Sur la route » orbitant autour de la Méditerranée, dans l’asphalte, le carburant et la poussière d’humanités perdues. x 39 fantômes Qui vont sur des pistes défoncées Carpates traversent des campements de fortune cabanes en plastique feux de camp – la caisse carcasse elle file torrent de boue la carlingue elle frotte … Lire la suite

Note de lecture : « Les Chaînes d’Eymerich » – Eymerich 2 (Valerio Evangelisti)

Curieuse hérésie savoyarde et amélioration nazie de la race, pour un futur qui déjà déchante avec ce deuxième tome de la saga. x RELECTURE Publié en 1995, traduit en français en 1998 chez Rivages par Serge Quadruppani, le deuxième volume de cette immense saga, après « Nicolas Eymerich, inquisiteur » (à la note de lecture duquel je … Lire la suite

Note de lecture : « Karpathia » (Mathias Menegoz)

Vers 1830, les aventures d’un jeune aristocrate hongrois dans un territoire rongé par les rancœurs entre communautés, aux confins des Balkans. x Le comte hongrois Alexandre Korvanyi vient d’hériter d’un immense domaine en Transylvanie, d’une famille qui fut si puissante au XVIIIème siècle que la région est depuis désignée comme la «Korvanya». La famille Korvanyi, exilée … Lire la suite

Note de lecture : « Boussole » (Mathias Énard)

Envers et contre tout, sublime et rusée,  la belle résonance plutôt que l’infâme prétendu choc entre civilisations. x À paraître chez Actes Sud le 20 août prochain, le neuvième texte de Mathias Énard propose à la fois le flamboyant contrepoint et le rusé complément de son « Zone » de 2008. Réussissant à nouveau l’art subtil du … Lire la suite

Note de lecture : « Le quatuor de Jérusalem » (Edward Whittemore)

Peut-être LE grand roman du Moyen-Orient, par un ex-agent de la CIA formidablement inspiré et subtil. x Publié en quatre tomes entre 1977 et 1987, traduit en français par Jean-Daniel Brèque pour la collection Ailleurs & Demain de Laffont entre 2005 et 2008, le grand roman d’Edward Whittemore compte parmi ces textes relativement rares qui … Lire la suite

Note de lecture : « Dernières nouvelles d’Œsthrénie » (Anne-Sylvie Salzman)

Des Balkans imaginaires pour dire la triste et belle ambiguïté du contemporain. Magnifique. x Publié en octobre 2014 aux éditions Dystopia Workshop, le troisième roman d’Anne-Sylvie Salzman réalise un croisement miraculeux, puissant, et d’une belle poésie instable, des différentes facettes que révélaient déjà « Au bord d’un lent fleuve noir » (1997) et « Sommeil » (2000), comme ses … Lire la suite