☀︎
archives

Aventure

Ce tag est associé à 20 articles

Note de lecture : « Une longue vague porteuse » (Frédéric Jacques Temple)

Rêverie d’un navigateur, à la barre, et parcours des inspirations d’un poète, à la mémoire. x Publié en 2016 dans la belle collection « Un endroit où aller » d’Actes Sud, ce journal d’un vagabondage intérieur durant une navigation à la voile en Méditerranée, confié par le poète Frédéric Jacques Temple, parcourt en moins de 150 pages … Lire la suite

Note de lecture : « Désert solitaire » (Edward Abbey)

Deux saisons de ranger en parc naturel pour construire une philosophie pratique de l’homme et de la nature. x Publié en 1968, traduit une première fois en français en 2006 chez Payot par Adrien Le Bihan, puis en 2010 chez Gallmeister par Jacques Mailhos, « Désert solitaire » est le récit-essai décisif qui fit vraiment connaître Edward … Lire la suite

♥︎ Charybde 1 : « Les lions d’Al-Rassan » (Guy Gavriel Kay)

Une très belle fresque de fantasy sur fond de Reconquista espagnole. x Jehanne bet Ishake est médecin, fille de grand médecin, et Kindah. Elle sait que « où que que souffle le vent, il pleuvra sur les Kindahs ». Ammar Ibn Khairan est assassin, stratège, tuteur d’un jeune prince, poète, et Asharite. Rodrigo Belmonte est à la … Lire la suite

Note de lecture : « Vostok – Le dernier secret de l’Antarctique » (Jean-Robert Petit)

Les presque 60 ans d’histoire de la plus inaccessible des bases de l’Antarctique. x Publié en 2012 aux éditions Paulsen, cet ouvrage abondamment illustré du glaciologue et géophysicien français Jean-Robert Petit retrace en détail l’histoire de la station antarctique soviétique (puis russe) Vostok, née presque par accident de l’atmosphère de coopération et de compétition scientifique, … Lire la suite

Note de lecture : « Le Palais du paon » (Wilson Harris)

Remonter le fleuve pour identifier son désir et sa mort, en un somptueux et acéré Guyana onirique. x Publié en 1960, traduit en français en 1979 par Jean-Pierre Durix aux éditions des Autres, le premier roman de Wilson Harris, auteur  essentiel du Guyana (ex-Guyane britannique) contemporain (et par ailleurs récent lauréat du prix Nocturne 2015 … Lire la suite

Note de lecture : « Dans les ombres sylvestres » (Jérôme Lafargue)

Jérôme Lafargue, conteur doté de pouvoirs magiques. x Audric, qui a été musicien dans un groupe de rock et plus tard un chercheur en histoire au talent prometteur, a abandonné le monde trop étriqué de l’université pour se retirer dans l’ancien hameau de Cluquet, perdu au bout d’un chemin entre la forêt majestueuse des Landes … Lire la suite

Note de lecture : « Féérie pour les ténèbres » (Jérôme Noirez)

Une merveille de cycle macabre, farceur et tendre, qui transcende la littérature de fantasy et d’aventure. x Publiés sous forme de trois volumes entre 2004 et 2006 chez Nestiqvenen, puis réédités en une somptueuse édition intégrale en deux tomes au Bélial en 2012, comprenant également plusieurs nouvelles liées, sises dans le même univers, les débuts … Lire la suite

Note de lecture : « De l’esprit d’aventure » (Gérard Chaliand, Patrice Franceschi, Jean-Claude Guilbert)

Un riche entretien croisé, néanmoins un peu décevant sur le fond. x Publié en 2003 chez Arthaud et réédité aux éditions de l’Aube en 2008, ce livre d’entretiens très prometteur se révèle toutefois, malgré une réelle richesse, un peu décevant à la lecture. La série d’entretiens, montée ensuite en chapitres thématiques, réunit dans un château … Lire la suite

Note de lecture : « Le grand nez de Lili Steinbeck », aka « Le onzième pion » (Heinrich Steinfest)

Parodique et déjanté, un thriller policier surprenant, ouvert à des résonances quasi-métaphysiques. x D’Heinrich Steinfest, auteur allemand célébré de polars bizarroïdes, je connaissais le « Requins d’eau douce » (2004) et son enquêteur indiscipliné et féru du philosophe Ludwig Wittgenstein. Ce « Onzième pion » de 2007, traduit en 2012 chez Carnets Nord par Corinna Gepner, et publié en … Lire la suite

Note de lecture : « On n’a pas toujours du caviar » (Johannes Mario Simmel)

Énorme et foisonnant roman d’un gentleman espion, entre 1940 et 1960 : la cuisine comme un sport de combat. xxx Ce roman de 1960, son huitième, est sans doute l’œuvre la plus connue de Johannes Mario Simmel, auteur autrichien bien singulier, ayant perdu ses parents dans les camps de concentration nazis, tout en étant lui-même … Lire la suite