☀︎
archives

Arno Bertina

Ce tag est associé à 32 articles

Note de lecture : « À la ligne – Feuillets d’usine » (Joseph Ponthus)

L’étonnante et superbe poésie prolétaire d’un journal d’intérimaire dans l’agro-alimentaire breton. x En entrant à l’usine Bien sûr j’imaginais L’odeur Le froid Le transport de charges lourdes La pénibilité Les conditions de travail La chaîne L’esclavage moderne Je n’y allais pas pour faire un reportage Encore moins préparer la révolution Non L’usine c’est pour les … Lire la suite

Note de lecture : « Mathias Énard sur les grands chemins de Blaise Cendrars » – Carnets de Chaminadour n°12 (Collectif)

D’une rare richesse, une lecture polyphonique de l’oeuvre de Blaise Cendrars, en résonance avec celles de Mathias Énard et de plusieurs autres à l’écriture également passionnante. x Depuis 2006, Guéret, au cœur du Limousin, est chaque fin septembre le lieu d’une fête littéraire réputée parmi les plus intenses qui soient : les Rencontres de Chaminadour, … Lire la suite

Note de lecture : « Arno Bertina sur les grands chemins de Svetlana Alexievitch » – Carnets de Chaminadour n°13 (Collectif)

Une impressionnante approche croisée et polyphonique des œuvres de Svetlana Alexievitch et d’Arno Bertina, et incidemment, de bien d’autres. Un régal. x Depuis 2006, Guéret, au cœur du Limousin, est chaque fin septembre le lieu d’une fête littéraire réputée parmi les plus intenses qui soient : les Rencontres de Chaminadour, ainsi nommées d’après le surnom … Lire la suite

Note de lecture : « Bois II » (Élisabeth Filhol)

Le bref temps d’une séquestration de prédateur impavide, le choc des temps courts et des temps longs, dans l’ardoise ancienne et dans l’aluminium nouveau. x Des boues noires en dépôt dans des eaux peu profondes par quarante degrés de latitude sud : l’aventure Bois II commence là, au fond de la mer ordovicienne. Dans la … Lire la suite

Note de lecture : « L’autre côté » (Léo Henry)

Superbe fable réaliste et intense poésie de l’imaginaire pour mieux saisir l’envers du décor des réfugiés. x L’arrière-salle du Paon de Colchide est à demi ouverte sur la ruelle, d’où entrent, par bouffées, des odeurs de métal chaud, de pisse fraîche et de malt grillé de la brûlerie voisine. Les murs sont décorés de carreaux … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 8 : « Instants biographiques »

Alors que la littérature fourmille de « tranches de vie », comment leur offrir une dimension supplémentaire ? Un huitième numéro intense et perspicace. x Pour son numéro 8, paru en octobre 2018, la passionnante revue La moitié du fourbi, désormais bien installée dans sa quatrième année, avait pris un véritable risque thématique : en se plaçant … Lire la suite

Note de lecture : « Et j’abattrai l’arrogance des tyrans » (Marie-Fleur Albecker)

Une révolte de paysans anglais en 1381, et tout un monde mental contemporain peut vaciller à son tour. x C’est l’histoire de Johanna Ferrour, c’est l’histoire de Richard Plantagenêt le deuxième, c’est l’histoire d’un paysan, c’est l’histoire de John Ball et de Wat Tyler, c’est l’histoire du mois de juin 1381, c’est l’histoire des Jacques, … Lire la suite

Note de lecture : « Un œil en moins » (Nathalie Quintane)

La quête superbement décousue de la possibilité d’un nouveau bréviaire de la parole et de l’action politiques, personnelle et collective. x Une fois n’est pas coutume, l’exceptionnel « Un œil en moins » mérite et nécessite que l’on cite intégralement sa quatrième de couverture, en un sourire connivent et explicatif qui me semble presque indispensable : Bergen, Berlin, … Lire la suite

Note de lecture : « Règne animal » (Jean-Baptiste Del Amo)

Un siècle d’exploitation agricole décharnée comme emblème d’une constance humaine et animale, d’une mutation économique et politique. x Des premiers soirs du printemps aux dernières veillées de l’automne, il s’assied sur le petit banc de bois clouté et vermoulu, à l’assise ployée, sous la fenêtre dont le cadre détache dans la nuit et sur la … Lire la suite

Note de lecture : « Le livre des places » (Collectif)

Quatorze places contemporaines en espaces politiques à la fois totaux et ambigus. x La publication d’un recueil collectif des éditions Inculte est bien souvent une véritable fête littéraire et politique (on se souviendra avec émotion du saisissant « En procès » publié en 2016, par exemple). Ce « Livre des places », publié en avril 2018, dont l’avant-propos anonyme, … Lire la suite