☀︎
archives

Armée

Ce tag est associé à 15 articles

Note de lecture : « Un dieu un animal » (Jérôme Ferrari)

Partir, revenir, réussir ou échouer à refermer la blessure intime d’un monde. x Publié en 2009 chez Actes Sud, le quatrième roman de Jérôme Ferrari, « Un dieu un animal », orchestre en cent pages seulement un choc poignant entre le rêve et le réel, entre les pulsions de vie et l’absurdité ressentie, entre les guerres réelles … Lire la suite

Note de lecture : « Dernière danse à Pristina » (Julie Armen)

Un regard de première main et sans concession, sur un drame encore récent, à l’opposé du regard médiatique majoritaire. x Premier roman, publié en 2007 chez Ramsay, d’une travailleuse humanitaire (notamment au CICR), devenue relativement sur le tard officier de l’Armée française, « Dernière danse à Pristina » raconte le séjour de six mois d’un groupe de … Lire la suite

Note de lecture : « Au-dessus de l’arc-en-ciel » (Frédéric H. Fajardie)

Un bunker en Sologne pour tester l’amitié, quarante ans après. Fort et beau. x RELECTURE Publié en 1984 dans la collection Le Miroir Obscur des Nouvelles Editions Oswald / NéO, le dixième roman de Frédéric H. Fajardie reste sans doute l’un des plus attachants de ce créateur intense qui, bien qu’ayant vivement rejeté toutes les … Lire la suite

Note de lecture : « Infiltration » (Yehoshua Kenaz)

L’un des romans-phares de la littérature israélienne. Une réputation justifiée. xxx Publié en 1986, traduit en français en 2003 par Rosie Pinhas-Delpuech chez Stock, le troisième roman de Yehoshua Kenaz est rapidement devenu un best-seller en Israël, avant d’être considéré par beaucoup comme l’un des dix livres les plus importants de la littérature israélienne contemporaine. … Lire la suite

Note de lecture : « Le général Solitude » (Éric Faye)

Venezuela, 1818. La colonne du général Soledad disparaît dans la jungle… Amour, amitié, vertige. xxx Publié en 1995 au Serpent à Plumes, le premier roman d’Éric Faye était le développement d’une nouvelle parue trois ans plus tôt dans la revue également appelée « Le Serpent à Plumes » (que l’on continuera longtemps à regretter…). Lors de la … Lire la suite