☀︎
archives

Argentine

Ce tag est associé à 18 articles

Note de lecture : « Les nuages » (Juan José Saer)

Une épopée aux allures de western dans la pampa argentine. x En ce début de mois de juillet parisien, alors qu’une «vague de chaleur fait rissoler la ville», un an après le voyage de Pigeon Garay en Argentine relaté dans «L’enquête», celui-ci entame la lecture d’un manuscrit sans titre reçu d’Argentine, dont son expéditeur dit … Lire la suite

Note de lecture bis : « Glose » (Juan José Saer)

Le roman rayonnant de la vie engluée dans la viscosité des récits, de la fragilité triomphant pourtant du doute, au long d’une rue argentine. x Publié en 1986, traduit en français en 1988 par Laure Bataillon, le septième roman de l’Argentin Juan José Saer, longtemps introuvable dans notre langue, vient d’être réédité aux captivantes éditions … Lire la suite

Note de lecture : « La convergence des alizés » (Sébastien Lapaque)

Une superbe ode au « vrai » Brésil contemporain et historique, loin des clichés usuels. x Le nouveau roman de Sébastien Lapaque est attendu en cette fin août 2012, pour la « rentrée littéraire » (l’odieuse expression…), chez Actes Sud. x Auteur éclectique que j’apprécie, depuis son tout premier roman de 1998 (« Les barricades mystérieuses »), en passant par son … Lire la suite

Note de lecture : « L’enfant des colonels » (Fernando Marías)

Le fort roman de la torture scientifique en savoir-faire à affiner et transmettre – qui rate sans doute la grandeur par un traitement paradoxalement plat. x Publié en 2001, traduit en français en 2009 aux éditions Cénomane par Raoul Gomez, le cinquième texte du Basque (de langue castillane) Fernando Marías Amondo est son roman de … Lire la suite

Note de lecture : « Golgotha » (Leonardo Oyola)

Plus calme que « Chamamé », une fable radicalement oppressante néanmoins. x Publié en 2008 (et premier roman de l’auteur traduit en français, en 2011, grâce aux exploratrices éditions Asphalte), « Golgotha » peut se lire comme une sorte de contrepoint, chez l’Argentin Leonardo Oyola, du baroque, exubérant et déjanté « Chamamé », écrit à peu près à la même époque. … Lire la suite

Note de lecture : « Berazachussetts » (Leandro Ávalos Blacha)

Une fable farceuse qui voit une zombie punk déclencher un cataclysme physique et social dans une ville argentine livrée aux machinations d’une handicapée conspiratrice. x x Ce court roman argentin de 2007, publié en français en 2011 grâce aux éditions Asphalte, dans une traduction d’Hélène Serrano, propose une fable d’allure débridée, mais au propos plus … Lire la suite

Note de lecture : « Chamamé » (Leonardo Oyola)

Un road novel de banditisme, rock, brutal, exotique, tourmenté, et très réussi. x x Septième roman de l’Argentin Leonardo Oyola, et le deuxième à être publié en français, en 2012, par les formidables défricheuses des éditions Asphalte, « Chamamé » oscille avec bonheur entre furie nihiliste déjantée et comédie parodique multi-référencée, rappelant donc en effet, comme cela … Lire la suite

Note de lecture : « Aventures d’un romancier atonal / L’épopée du roi Thibaut » (Alberto Laiseca)

Cent trente pages d’hommage ultime, bouillonnant de sens et de drôlerie, à la littérature expérimentale au format épique. x x Publié en 1982 en Argentine, en 2013 en France grâce aux toujours remarquables éditions Attila et au talent du traducteur Antonio Werli, le deuxième roman d’Alberto Laiseca, en deux apparemment modestes volets de 70 et … Lire la suite