☀︎
archives

Argent

Ce tag est associé à 10 articles

Note de lecture : « Peuplié » (Lucie Taïeb)

L’argent et le peuple, sauvagement entrechoqués en une malicieuse folie à deux poétique, tous azimuts et sans prisonniers. x Je n’ai pas bien connu Fredinand Man. Nous nous croisions de loin en loin, dans le Milieu de la capitale, qu’il fréquentait assidûment. Mais je respectais son travail et nous étions nombreux à penser que ce … Lire la suite

Note de lecture : « Saint-Germain-en-Laye » (Anne Savelli)

Alice au pays des classes sociales, ou le songe d’une jeunesse sur les frontières intérieures. x En explorant l’imaginaire enfantin et adolescent de l’une des villes les plus bourgeoises de France, Anne Savelli nous offre avec ce « Saint-Germain-en-Laye » publié en 2019 aux éditions de L’Attente un étonnant écho à ses grands « décors », les explorations majeures … Lire la suite

Note de lecture : « Combat de nègre et de chiens » (Bernard-Marie Koltès)

Un chantier de BTP au Nigéria, quatre voix qui se heurtent, et l’envol du théâtre de Koltès. x RELECTURE Bernard-Marie Koltès a trente-et-un ans lorsqu’il écrit cette pièce, en 1979, sa neuvième, et n’est alors qu’un auteur relativement obscur de théâtre, suffisamment original et déterminé, néanmoins, pour que plusieurs personnalités singulières de cet univers l’aient … Lire la suite

Note de lecture : « Dans le désert » (Julien Blanc-Gras)

L’œil plissé et joueur, l’humour dans la besace, un séjour alerte pour confronter le Qatar et les Émirats Arabes Unis à leurs clichés solides et à leurs vérités cachées éventuelles. x Après avoir suivi Julien Blanc-Gras au Mexique (« Gringoland », 2005) puis au Groenland (« Briser la glace », 2016), c’est mon troisième voyage en compagnie de l’auteur, … Lire la suite

Note de lecture : « Les bas-fonds du rêve » (Juan Carlos Onetti)

Treize nouvelles donnant à voir et à connaître Santa Maria, la ville fictive de toutes les failles sud-américaines. x Presque appuyé sur l’horizon, tout petit, le bac s’était immobilisé. Je remontai vers la ville. J’avais déjà oublié la femme à la valise et je n’éprouvais plus ni amour ni curiosité pour cet appel, cette allusion … Lire la suite

Note de lecture : « Le diable, certainement – 33 histoires délicieusement amorales » (Andrea Camilleri)

L’ironie du sort au degré suprême, en 33 variations glaçantes et drôles. x Publié en 2012, traduit en français en 2013 par Serge Quadruppani au Fleuve Noir, ce recueil de nouvelles d’Andrea Camilleri propose 33 textes de quelques pages chacun, nourris d’un humour du paradoxe et de l’ironie du sort, dans lequel, en effet, une … Lire la suite

Note de lecture : « Comment rêvent les morts » (Lydia Millet)

L’histoire poétique, acide et curieusement drôle d’un singulier chemin de Damas. x Publié en 2008, traduit en français en 2011 par Barbara Schmidt dans la collection Lot 49 du Cherche-Midi, le sixième roman de l’Américaine Lydia Millet (qui sera « suivi » – nous y reviendrons – par « Lumières fantômes » et par « Magnificence », qui sort ce mois-ci … Lire la suite

Note de lecture : « Shangrila » (Malcolm Knox)

Itinéraire guerrier halluciné d’un enfant de la vague dans un surf glissant du psychédélique au monétisé à outrance. x Publié en 2011, traduit en français en 2012 chez Asphalte par Patricia Barbe-Girault, le quatrième roman de l’écrivain et journaliste australien Malcolm Knox orchestre brillamment et brutalement, en une étrange danse poétique échevelée, le choc d’une … Lire la suite

Note de lecture : TINA – 7 (Revue)

Février 2011 : nouvelle formule de TINA, peut-être un peu trop tirée vers l’essai au détriment de la fiction ? x Publié en février 2011, le septième numéro de la revue TINA (d’après « There Is No Alternative », le fameux slogan thatchérien instrumentalisé en tant de circonstances depuis lors), aux éditions ère, poursuivait (en la modifiant … Lire la suite

Note de lecture : « Paris insolite » (Jean-Paul Clébert & Patrice Molinard)

L’exploration poétique et crue des marges du Paris de 1950 – et de toujours, peut-être. x Publié en 1952, somptueusement réédité chez Attila en 2009, le premier récit / essai de Jean-Paul Clébert est l’un de ces ouvrages qui marquent durablement une lectrice ou un lecteur. Dans les 350 pages de ce « roman aléatoire », ainsi … Lire la suite