☀︎
archives

Aphorismes

Ce tag est associé à 13 articles

Note de lecture : « La chauve-souris se cogne un mètre avant le mur » (Olivier Hervy)

Traquer l’incongru dans le quotidien, le paradoxe dans le disjoint, pour en extraire des aphorismes rieurs ou méditatifs. x Depuis 2007 et ses « Expertises », Olivier Hervy nous enchante régulièrement de ses recueils d’aphorismes, construisant au fil des années un extraordinaire clin d’œil au long cours, qui rivalise aisément de machiavélisme discret, quoiqu’utilisant le plus souvent … Lire la suite

Note de lecture : « Ville ou jouir et autres textes navrants » (Christophe Esnault)

Rater son suicide et refuser hardiment de réussir sa vie, pour mieux chevaucher des antilopes urbaines, en une étrange poésie, faussement nihiliste et diablement rusée. x Rater son suicide est sans doute l’un des trucs les plus foireux imaginables. J’ai honte. Ma volonté de crever s’est transformée en appel au secours pathétique. Ma colonne vertébrale … Lire la suite

Note de lecture : « L’obstination du liseron » (Olivier Hervy)

L’art de l’aphorisme, légèrement et joliment expliqué et illustré, entre la vieille voisine toujours impeccable et le assez rigolé. x Depuis 2007 et ses « Expertises », Olivier Hervy nous enchante régulièrement de ses recueils d’aphorismes, construisant au fil des années un extraordinaire clien d’oeil au long cours, qui rivalise aisément de machiavélisme discret, quoiqu’utilisant le plus … Lire la suite

Note de lecture : « Tardigrade » (Pierre Barrault)

Quelques mots savoureux à propos de l’animalcule le plus résistant qui soit. Ou bien tout autre chose. x Le tardigrade, s’il était plus gros, beaucoup plus gros j’entends, toute la face du monde s’en trouverait changée – considérablement. Mis en scène élégamment et comiquement dès la superbe couverture d’Amandine Urruty, le tardigrade est l’un des … Lire la suite

Note de lecture : « Agacement mécanique » (Olivier Hervy)

Joliment vindicatif, le deuxième recueil d’observations brèves et d’aphorismes d’Olivier Hervy x « Vous êtes libre ce soir ? », me demande ce gros moustachu rougeaud au bureau de vote. Il ne semble pas trop déçu du refus, comme habitué. Cinq ans après « Expertise », et en attendant « Formulaire » (2014) et « En bataille » (2016), le deuxième recueil d’Olivier … Lire la suite

Note de lecture : « En Bataille » (Olivier Hervy)

Le délectable quatrième recueil d’aphorismes d’Olivier Hervy x Publié aux éditions de l’Arbre Vengeur en 2016, le quatrième recueil d’aphorismes d’Olivier Hervy est bien aussi délectable que ses prédécesseurs, « Expertise » (2007), « Agacement mécanique » (2012) et « Formulaire » (2014), ajoutant même une petite touche encore plus malicieuse dans la composition de son mélange doucement détonant. Musique douce, … Lire la suite

Note de lecture : « Formulaire » (Olivier Hervy)

Le dernier en date des précieux recueils d’aphorismes d’Olivier Hervy. x Publié en 2014 chez Pierre Mainard, le troisième recueil d’aphorismes d’Olivier Hervy, après « Expertise » (2007, chez le même éditeur) et « Agencement mécanique » (2012, à l’Arbre Vengeur), poursuit cette veine réjouissante et inventive qu’Éric Chevillard célèbre régulièrement dans ses « Autofictifs » (qui, rappelons-le, n’ont absolument rien … Lire la suite

Note de lecture : « L’autofictif prend un coach – Journal 2010-2011 » (Éric Chevillard)

Quatrième année de cet extraordinaire carnet de route, entre faux aphorismes et vrais jeux d’imaginaire. x Publié en 2012 à l’Arbre Vengeur, le quatrième volume du vrai-faux journal d’Éric Chevillard, qui n’a toujours d’autofictif que le nom ironique, après « L’autofictif » (2009), « L’autofictif voit une loutre » (2010) et « L’autofictif père et fils » (2011), couvre cette fois … Lire la suite

Note de lecture : « Expertise (Aphorismes) » (Olivier Hervy)

Poésie incisive et rêveuse d’un maître des aphorismes. x Publié en 2007 aux éditions Pierre Mainard (éditeur aquitain résolument adepte de la forme courte), le premier recueil d’aphorismes d’Olivier Hervy, par ailleurs documentaliste dans le Maine-et-Loire, et logiquement encensé par Éric Chevillard  – qui m’a fait découvrir cet auteur par le truchement de son « L’autofictif … Lire la suite

Note de lecture : « L’autofictif père et fils – Journal 2009-2010 » (Éric Chevillard)

Au milieu des joies et des drames, le sel de la langue et du sens, pour cette troisième année de vrai-faux journal. x Publié en 2011 à l’Arbre Vengeur, le troisième « autofictif », ce journal permanent concocté par Éric Chevillard, à trois entrées par jour (le plus souvent indépendantes, mais composant à l’occasion un unique texte … Lire la suite