☀︎
archives

Antonin Artaud

Ce tag est associé à 10 articles

Note de lecture : « Poéticide » (Hans Limon)

Avec ou sans rime, la poésie peut-elle, doit-elle survivre ? Là est la question, qu’un roman torrentueux et joueur s’attache à résoudre, l’arme à la main. x x x x « Tous les crever ! Tous les rayer ! » Ruine au milieu des ruines, il n’en revient toujours pas, ne sait guère ou plutôt ne comprend … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 8 : « Instants biographiques »

Alors que la littérature fourmille de « tranches de vie », comment leur offrir une dimension supplémentaire ? Un huitième numéro intense et perspicace. x Pour son numéro 8, paru en octobre 2018, la passionnante revue La moitié du fourbi, désormais bien installée dans sa quatrième année, avait pris un véritable risque thématique : en se plaçant … Lire la suite

Note de lecture : Inculte – 2 (Revue)

Un deuxième numéro sous le signe du faux, mais aussi de Roberto Bolaño, de Tanger ou de la multitude. x RELECTURE Publié en novembre 2004, toujours en co-édition entre Inculte et imho, le deuxième numéro de la revue choisit « Le Faux » pour thème central, après le dossier « W.G. Sebald » du premier numéro. On trouve ainsi … Lire la suite

Note de lecture bis : « Ferdière, psychiatre d’Antonin Artaud » (Emmanuel Venet)

Folie et poésie, contradictions médicales et sociales, par un angle profondément rusé. x Quand un poète égaré en médecine cherche un second souffle dans la psychiatrie, il lui plaît de devenir un paria aux yeux de ses confrères sérieux – ceux qui enseignent la palpation du foie et la suture des vaisseaux, qui sauvent ou … Lire la suite

Note de lecture : « Artaud et la théorie du complot » (Mehdi Belhaj Kacem)

Une éblouissante leçon de philosophie de la littérature, de l’écriture à la lecture. x Publié en mai 2015 chez Tristram, ce texte bref et dense du philosophe et écrivain Mehdi Belhaj Kacem reprend le contenu de son intervention de septembre 2014, conférence de conclusion des Rencontres de Chaminadour consacrées cette année-là à Antonin Artaud. En … Lire la suite

Note de lecture : « La Patagonie » (Perrine Le Querrec)

88 fragments acérés de poésie déterminée. x Publié en 2014 aux Carnets du Dessert de Lune, ce recueil de poèmes de Perrine Le Querrec me fait découvrir une nouvelle brillante facette de l’auteur du « Plancher », du « Prénom a été modifié », du « De la guerre » et de « L’apparition ». En matière de poésie contemporaine (dont je ne … Lire la suite

Note de lecture : « Par ailleurs (exils) » (Linda Lê)

«Toute littérature porte en elle l’exil, peu importe si l’écrivain a dû prendre le large à vingt ans ou s’il n’a jamais bougé de chez lui.» (Roberto Bolaño) x C’est en lisant le roman de Marie Redonnet, «La femme au colt 45», à paraître en janvier 2016 aux éditions Le Tripode, en résonance avec notre époque … Lire la suite

Note de lecture : « Pour en finir avec les chiffres ronds » (Enrique Vila-Matas)

52 chroniques nécrologiques poétiques, exercice d’admiration et guide portatif pour entrer dans l’œuvre d’Enrique Vila-Matas. x Dans ce livre publié en 1997, traduit de l’espagnol par Pierre-Olivier Sanchez pour les regrettées éditions Passage du Nord/Ouest en 2004, avec une préface de l’auteur d’août 2003 écrite seulement quelques semaines après la disparition de Roberto Bolaño à … Lire la suite

Note de lecture : « Césarine de nuit » (Antoine Wauters)

De l’innocence du lait à la violence du rejet et de l’enfermement. Magnifique. x «La nuit point. Césarine ouvre l’œil. Où elle dort à demi et touche quelques objets : chaque pierre petite, piétinée par oubli, un peu de sève, un minuscule chardon. Dans le cru, la crudité de l’aube, la lumière blanche qui la tient … Lire la suite

Note de lecture : « L’écrouloir – Un dessin d’Antonin Artaud » (Nicolas Rozier)

D’un dessin unique, extraire un univers poétique qui accompagne sa source rageuse et tendre. x Publié en 2008 aux éditions de Corlevour, présenté avec brio par Zoé Balthus lors de sa soirée « Libraire d’un soir », en compagnie de Romain Verger, à la librairie Charybde en avril 2014, ce très court texte (quarante-cinq pages) du poète … Lire la suite