☀︎
archives

Antoine Bello

Ce tag est associé à 5 articles

Je me souviens de : « Le livre machine » (Philip Goy)

À propos d’intense marchandisation des arts, une très savoureuse SF socio-politique et expérimentale des années 70. x J’ai découvert assez tardivement ce roman de Philip Goy, le deuxième de ce docteur en sciences et chercheur en physique au CNRS, publié en 1975 dans la collection Présence du Futur de Denoël. À une époque où je … Lire la suite

Note de lecture : « La baïonnette – Histoire d’une escrime de guerre » (Julien Garry)

L’histoire partielle et fort étonnante d’une fugitive « reine des batailles ». x x Publiée à l’automne 2016 aux éditions L’œil d’or, cette étude de l’historien Julien Garry a de quoi fasciner et dérouter la lectrice ou le lecteur. Fasciner : après un très bref historique, le décryptage de la place qu’a pu prendre, tout spécialement en … Lire la suite

Note de lecture : « Shibumi » (Trevanian)

Go, spéléologie et pays basque au cœur d’un énorme et joliment extravagant thriller d’espionnage. x Publié en 1979, traduit en français en 1981 par Anne Damour chez Robert Laffont, puis à nouveau, dans une traduction révisée par elle-même, chez Gallmeister en 2007, le quatrième roman du (longtemps) mystérieux Trevanian est le plus souvent considéré comme … Lire la suite

Note de lecture : « Intérieur nuit » (Marisha Pessl)

Tours et détours d’un cinéaste reclus, mise en scène du pouvoir de l’imaginaire construit ou en roue libre. x Publié en 2013, traduit en français en 2015 par Clément Baude chez Gallimard, le très attendu deuxième roman de l’Américaine Marisha Pessl, après l’énorme succès de « La physique des catastrophes » (2006), devait relever un défi impressionnant, … Lire la suite

Note de lecture : « L’univers de carton » (Christopher Miller)

Bio-bibliographie piégée, à plusieurs niveaux, d’un écrivain imaginaire, et vertigineuse réussite littéraire. x Publié en 2009, traduit en français en 2014 par Claro dans la collection Lot 49 du Cherche-Midi, le deuxième roman de Christopher Miller, en un seul assemblage dense de 630 pages, propose à la fois un formidable hommage décalé à Philip K. … Lire la suite