☀︎
archives

Antoine Bello

Ce tag est associé à 24 articles

Note de lecture : « Robopoïèses » (André Ourednik)

Provocantes, érudites et alertes, les investigations rusées à propos d’intelligences artificielles et de nature de l’éclectique poète-philosophe et technicien tchéco-suisse. x Les deux mélodies fondamentales Si nous essayions de percevoir le siècle en cours – notre siècle – avec nos oreilles… si nous essayions d’entendre ce siècle, nous entendrions un bourdonnement assourdissant, composé du tambourinage … Lire la suite

Note de lecture : « Élévation » (David Brin)

En parallèle ou presque à « Marée stellaire », une variation approfondie sur les mécaniques de cohabitation et d’adaptation entre espèces différentes – dans une galaxie redoutable aux non-initiés – et sur les écueils de la sclérose intellectuelle. Et un roman d’aventures et de guérilla en prime. x RELECTURE Qu’il est étrange qu’un seul monde, en soi … Lire la suite

Note de lecture : « Basqu.I.A.t » (Ian Soliane)

L’art de Jean-Michel Basquiat comme frontière et filtre irréductible, provisoirement ou non, des pouvoirs de l’intelligence artificielle à venir : un savoureux vertige esthétique et politique. x Ami, mon cerveau s’est auto-perfectionné, selon ses logiques propres. Je t’annonce, aujourd’hui, que j’ai abandonné la plupart des concepts fondamentaux qui te sont familiers, comme tes chercheurs abandonnèrent … Lire la suite

Note de lecture : « L’empire et l’absence » (Léo Strintz)

Dans le night-club scénarisé en permanence de « Lucifer », lorsque la distinction entre artiste, figurant et badaud a implosé, lorsque l’intériorité a été vendue ou volée en désespoir de cause, nul ne vous entendra crier. Un roman littéralement sidérant. x Les feuilletons personnels n’avaient jamais été aussi nombreux – et à un certain niveau, ici, dans … Lire la suite

Note de lecture : « Sœur(s) » (Philippe Aigrain)

Entre surveillance informatique de masse et hasard politique oscillant entre métaphore et fantastique, un conte technique opérant à la fois facétieusement et à très grande profondeur, en mobilisant la poésie, l’amour et le gratuit face à ce qui écrase comme par réflexe. x 1. LUI Le mail arrive un lundi matin vers 10 h. Le … Lire la suite

Note de lecture : « Christopher Nolan, la possibilité d’un monde » (Timothée Gérardin)

Un superbe décryptage des imbrications et des enchâssements thématiques et conceptuels inlassablement à l’œuvre chez Christopher Nolan. x Farouchement indépendant tout en ayant su se fondre dans le système, Christopher Nolan n’en est pas à un paradoxe près. À la fois illusionniste qui a contribué dans les années 2000 à forger l’imagerie spectaculaire moderne et … Lire la suite

Note de lecture : « Pierre Sky l’enchanté » (Sébastien Smirou)

Détourner une cure psychanalytique fictive pour saisir en pleine analyse poétique les pouvoirs et les secrets de l’obsession artistique. Un vertigineux tour de force, intelligent et poignant. x Un livre peut en cacher – ou en dévoiler – un autre. Si je brosse ici le portrait d’un homme de presque quarante ans que je connais … Lire la suite

Note de lecture : « Cora dans la spirale » (Vincent Message)

Une plongée dramatique, et pourtant curieusement tonique, dans une barbarie ordinaire à visage trop humain. x Le métro du matin était connu pour ses visages opaques et son silence que cadençaient seulement les annonces automatisées et le roulis des machines. Quand tout fonctionnait néanmoins, Cora n’avait pas le sentiment d’une atmosphère hostile. Protégés par leurs … Lire la suite

Note de lecture : « Ada ou la beauté des nombres » (Catherine Dufour)

Une tonique biographie de la pionnière britannique de l’informatique, fille de Lord Byron et prisonnière des rituels patriarcaux victoriens et assimilés. x En ce 2 janvier 1815, le très célèbre Lord Byron, poète débauché et ruiné, épouse à Seaham Hall, dans le nord de l’Angleterre, la très sage Annabella Milbanke. Il la surnomme la « princesse … Lire la suite

Note de lecture : « Hôtel rouge » (Maria Efstathiadi)

Une fabuleuse mobilisation poétique d’un être à facettes pour surmonter les silences de la mémoire d’enfant. x « Hôtel rouge » est peut-être un récit d’enfance, celui d’une fillette de la bourgeoisie athénienne, nichée au sein d’une famille où les convenances semblent – mais en est-on certain ? – avoir eu depuis longtemps raison de l’amour. C’est … Lire la suite