☀︎
archives

Anthony Poiraudeau

Ce tag est associé à 18 articles

Note de lecture : La moitié du fourbi 14 – « X »

Plus dense et enchanteur que jamais, le quatorzième numéro d’un passionnant laboratoire de littérature et d’entrechoc artistique. x Quatorze numéros ! Bientôt huit ans (si, si !) : si l’on songe au nombre de découvertes passionnantes (directes et indirectes, car les autrices et les auteurs agissant dans La moitié du fourbi n’hésitent jamais à mobiliser … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi 13 – « Miroir »

Sous le signe hanté du miroir, le treizième numéro de l’un des plus passionnants laboratoires de la littérature française contemporaine. x Publié en octobre 2021, « Miroir » est le treizième numéro de la revue La moitié du fourbi, fondée en 2015 avec son numéro 1 : « Écrire en petit ». Six ans plus tard, ce véritable laboratoire … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 12 : « Rouge »

Rouge, flamboyant, sanglant ou en colère, mais toujours foisonnant, intelligent et poétique, le douzième numéro de la revue La Moitié du Fourbi. x Pour la douzième fois depuis février 2015 et ce numéro 1 au thème déjà légèrement mystérieux (« Écrire petit »), la revue La Moitié du Fourbi revenait nous étonner et nous enchanter en ce … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 10 : « Je ne te hais point »

Sous le signe de l’amour et de la haine, de la vraie-fausse litote et de l’euphémisme authentifié, un numéro 10 plus foisonnant que jamais, toujours aussi érudit et aussi joueur, pour un anniversaire qui, naturellement, fait date. x Dixième numéro ! Voici donc franchie une étape aussi symbolique que puissante, pour une revue littéraire de … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 9 : « Vite »

Lecture urgente pour mieux apprécier certains pièges et beaucoup d’ironies d’une notion pressée : « Vite », le neuvième numéro de La moitié du fourbi. x Un neuvième numéro pour fêter, déjà pourrait-on dire, les quatre ans de La moitié du fourbi, l’une des revues actuellement actives les plus régulièrement passionnantes au sein de la scène littéraire de … Lire la suite

Note de lecture : « Briser la glace » (Julien Blanc-Gras)

La côte ouest du Groenland comme marqueur indistinct d’une époque. Un magnifique et rusé carnet de voyage. x L’ours se tient immobile, à quelques mètres. Je fais face au sommet de la chaîne alimentaire et je retiens mon souffle ; c’est la moindre des choses quand on dévisage le seigneur de la banquise. Je sais … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 8 : « Instants biographiques »

Alors que la littérature fourmille de « tranches de vie », comment leur offrir une dimension supplémentaire ? Un huitième numéro intense et perspicace. x Pour son numéro 8, paru en octobre 2018, la passionnante revue La moitié du fourbi, désormais bien installée dans sa quatrième année, avait pris un véritable risque thématique : en se plaçant … Lire la suite

Note de lecture : « L’invention du monde » (Olivier Rolin)

La journée de l’équinoxe de printemps 1989 comme somme démiurgique du monde, tragique, folle et hilarante. x RELECTURE Laisse-moi chanter les œuvres des hommes, et que chacun retrouve dans mes vers ces choses qui lui sont connues. Comme de haut on a plaisir à reconnaître sa maison, et la gare, et la mairie, et ce … Lire la suite

Note de lecture : La moitié du fourbi – 7 : « Le bout de la langue » (Revue)

Un septième numéro qui explore avec brio facettes et ramifications de la langue sous toutes ses acceptions ou presque. x Avril 2018 : voici déjà le septième numéro de La Moitié du Fourbi, fantasque, incisive et curieuse revue, née début 2015, et qui nous régale depuis, environ deux fois par an, de textes résolument inclassables … Lire la suite

Note de lecture : « En route vers Okhotsk » (Eleonore Frey)

Le voyage insensé comme point d’ancrage paradoxal des existences qui tournoient. x L’homme à l’imperméable reste un instant planté devant le bistro qu’il vient de quitter, il regarde à gauche et part à droite. Sans raison. Les feuilles tombent des arbres et s’élèvent dans le vent. Lui, autant que possible, va vers le bas. Comme … Lire la suite