☀︎
archives

André Breton

Ce tag est associé à 11 articles

Note de lecture : « Le marteau sans maître » suivi de « Moulin premier » (René Char)

En 1934, le premier véritable recueil poétique, déjà fulgurant, de René Char. x RELECTURE Publié en 1934 aux Éditions surréalistes (et disponible de nos jours dans la collection Poésie de Gallimard), rassemblant alors des textes écrits depuis 1927, « Le marteau sans maître », s’il n’est pas la première publication de René Char mais sa quatrième, est … Lire la suite

Note de lecture : « Hélène ou le soulèvement » (Hugues Jallon)

Une folle échappée amoureuse dans la toile véloce des réalités matérielles. x Elle apparaîtrait. Et si c’est possible, on ne verrait qu’elle, l’image serait la plus nette possible. Elle, je veux dire : Hélène, qui devient chaque jour, chaque nuit qui passe, la plus belle femme que le monde ait vue, sa silhouette fuyant dans … Lire la suite

Note de lecture : « La Cache du Minotaure » (Undine Gruenter)

Cnossos à Montmartre : l’intense féérie d’une folle fable contemporaine. x Il faut imaginer ici la légende du Minotaure – ou plutôt, LES légendes du Minotaure, car, comme pour beaucoup de scènes mythologiques fondatrices, les récits sont multiples, contradictoires, incertains et évolutifs – prenant tout à coup une chair à la fois presque burlesque et … Lire la suite

Note de lecture : « La marraine du sel » (Maurice Fourré)

Drames de l’amour ou sorcellerie dans le bocage ? Un poétique et indécidable roman de 1955. x C’est en 1955 que paraît chez Gallimard ce deuxième roman de Maurice Fourré, romancier-poète ayant « débuté » cinq ans plus tôt, à soixante-quatorze ans, avec le soutien de Julien Gracq, d’André Breton et de Michel Butor (excusez du peu). … Lire la suite

Note de lecture : « Préférences » (Julien Gracq)

En deux essais généraux et onze approches d’auteurs, Gracq nous montre déjà, en 1961, comment la lecture nourrit son écriture. x Publié en 1961 chez José Corti, ce recueil rassemble l’essentiel de la production critique de Julien Gracq jusqu’à cette date, incluant le célèbre pamphlet « La littérature à l’estomac », déjà chroniqué ici pour sa parution … Lire la suite

Note de lecture : « Bruges-la-Morte » (Georges Rodenbach)

La femme aimée et la ville, toutes deux défuntes, unies en un symbolisme extrême et curieusement émouvant. x Publié en 1892, le roman le plus célèbre du poète symboliste belge Georges Rodenbach demeure encore aujourd’hui une étoile mystérieuse de la littérature. Très court (on parlerait sans doute aujourd’hui plutôt de novella), il offre à la … Lire la suite

Note de lecture : « André Breton – Quelques aspects de l’écrivain » (Julien Gracq)

Sur André Breton, la première grande œuvre critique de Julien Gracq. x Écrite en 1946 durant quelques mois de relâche entre deux affectations de l’Éducation Nationale, publiée en 1948 chez José Corti, cette étude sur André Breton est la première grande incursion de Julien Gracq dans la critique littéraire. Comme cela fut noté à l’époque, … Lire la suite

Note de lecture : « Au château d’Argol » (Julien Gracq)

Amour et amitié à haute intensité, forêt, grève et manoir bretons : l’attente et le drame en une mécanique d’une saisissante beauté. x RELECTURE Publié en 1939 chez José Corti (et signant ainsi le début d’une longue histoire d’amitié et de fidélité entre l’auteur et l’éditeur), le premier roman de Julien Gracq, pseudonyme littéraire – … Lire la suite

Note de lecture : « Pour en finir avec les chiffres ronds » (Enrique Vila-Matas)

52 chroniques nécrologiques poétiques, exercice d’admiration et guide portatif pour entrer dans l’œuvre d’Enrique Vila-Matas. x Dans ce livre publié en 1997, traduit de l’espagnol par Pierre-Olivier Sanchez pour les regrettées éditions Passage du Nord/Ouest en 2004, avec une préface de l’auteur d’août 2003 écrite seulement quelques semaines après la disparition de Roberto Bolaño à … Lire la suite

Note de lecture : « Le Mont 84 » (Yves & Ada Rémy)

L’étrange beauté d’une féérie policière sous le signe de l’Amour. x Publié en 2015 aux éditions associatives Dystopia, ce texte qui n’est que le troisième roman du couple d’écrivains formé par Yves et Ada Rémy, trente-sept ans après « La maison du Cygne » et quarante-sept ans après « Les soldats de la mer », mérite infiniment davantage que … Lire la suite