☀︎
archives

Amour

Ce tag est associé à 247 articles

Note de lecture : « Sœur(s) » (Philippe Aigrain)

Entre surveillance informatique de masse et hasard politique oscillant entre métaphore et fantastique, un conte technique opérant à la fois facétieusement et à très grande profondeur, en mobilisant la poésie, l’amour et le gratuit face à ce qui écrase comme par réflexe. x 1. LUI Le mail arrive un lundi matin vers 10 h. Le … Lire la suite

Note de lecture : « Demain la brume » (Timothée Demeillers)

Entre Nevers et Paris, entre Vukovar et Zagreb, cinq jeunes figures pour saisir la forme mouvante d’une pathologie nationaliste et identitaire européenne, à l’orée des années 1990. x Les manifestants ont fini par se disperser et le brouillard par se lever. Une demi-lune d’une pâleur laiteuse éclairait la nuit tombée. Pierre-Yves est resté à nos … Lire la suite

Note de lecture : « Black Manoo » (Gauz)

Un Ivoirien à Paris, un maquis clandestin, une vie en avance rapide : une fable contemporaine foncièrement poignante, subtilement politique, et toujours diablement enjouée. x MOON WALK « Un petit pas pour l’homme, un grand pas pour l’Humanité. » Pas besoin d’aller sur la mer de la Tranquillité pour prononcer pareille phrase. Roissy est sur la lune, … Lire la suite

Note de lecture : « Les Présents » (Antonin Crenn)

De Paris à la côte des Abers, du XIIème arrondissement au commandant Charcot, un itinéraire méticuleux et pourtant rêveur, entre histoire et géographie devenues intimes, de la saisie d’une création. x La dernière fois qu’il a retrouvé l’ami, il y a quelques semaines, il est tombé sur lui au square. Leur rencontre a été soudaine. … Lire la suite

Note de lecture : « Merdeille » (Frédéric Arnoux)

Armée d’une écriture inventive, réjouissante et mordante, une merveille inattendue extrayant des déchets périphériques de la cité néo-libérale l’authentique rictus sardonique des vaincus. x Avertissement : étant partie prenante dans certains choix effectués par les éditions Jou, je serai dans cette note de lecture, à propos d’un roman aussi magnifique qu’inhabituel, encore moins objectif qu’à … Lire la suite

Note de lecture : « La fille du chasse-neige » (Fabrice Capizzano)

Violences familiales, rock, nature, amour et humour : un surprenant cocktail, faussement simple, mais machiavélique et poignant. x Parution : 20 août 2020 Tous les pions d’Antoine étaient dans son jan intérieur, papa en avait toujours trois de coincés, ses sourcils avaient la forme d’accents circonflexes, sa lèvre inférieure était sortie, elle accentuait sa mine … Lire la suite

Note de lecture : « La soie et le fusil » (Gioacchino Criaco)

Dans une Calabre contemporaine et immémoriale, dans un Milanais glacé et mondialisé, le choc des haines ancestrales et des politiques actuelles du pire, entre mafias et vendettas, rédimé par l’amour vrai et par la conspiration féminine, souterraine et merveilleuse. x L’été me berçait joyeusement. Les Jardins de l’Allaro se remplirent de fruits et des enfants … Lire la suite

Note de lecture : « Trencadis » (Caroline Deyns)

La narration parfaite, éclatée et solaire, pour nous faire partager la vie mosaïque de Niki de Saint-Phalle et sa manière unique de transformer le plomb de la dépression en or artistique resplendissant. x Parution : 20 août 2020 Elle hait l’arête, la ligne droite, la symétrie. Le fait est qu’elle possède un corps à géométrie … Lire la suite

Note de lecture : « Les Petrov, la grippe, etc. » (Alexeï Salnikov)

Dans le quotidien faussement ordinaire d’Iekaterinbourg, la métropole de l’Oural, le couple névralgique et stratégique formé par un mécanicien et une bibliothécaire, pour une subtile et drôle mélancolie teintée d’étrange. x Parution : 20 août 2020 Il suffisait à Petrov de prendre le trolleybus pour se faire aussitôt assaillir et importuner par des fous. Le … Lire la suite

Note de lecture : « Nid de vipères » – Montalbano 25 (Andrea Camilleri)

Double meurtre d’une pourriture à plus d’un titre, pour la vingt-cinquième enquête, un peu essoufflée, du commissaire sicilien Salvo Montalbano. x À l’instant où il mit le pied dans le commissariat, Catarella posa le combiné du téléphone et s’exclama : – Ah, dottori, dottori ! Justement là chez la maison de vosseigneurie je viens d’appeler … Lire la suite