☀︎
archives

Alcoolisme

Ce tag est associé à 16 articles

Note de lecture : « L’homme au boulet rouge » (Jean-Patrick Manchette & Barth Jules Sussman)

L’étonnant et fort brutal western décharné et comportementaliste de Jean-Patrick Manchette, transfigurant somptueusement un petit scénario spaghetti. x Au même instant, les Versaillais ont enfin repris l’église Saint-Christophe, à la Villette, et ils marchent dans le sang, mais Pruitt n’en sait rien, il n’en saura jamais rien, la question ne présente pour lui aucun intérêt. … Lire la suite

Note de lecture bis : « Le son de ma voix » (Ron Butlin)

«Un des romans majeurs de la Grande-Bretagne des années 1980.» (Irvine Welsh) x «Le son de ma voix» est l’histoire d’une distance : la distance entre ce que la vie de Morris Magellan devrait être, lui qui a tout pour être heureux – un emploi stable et bien payé chez un fabricant de biscuits, une … Lire la suite

Note de lecture : « Harjunpää et le fils du policier » (Matti Yrjänä Joensuu)

Courses poursuites et ravages du délitement social et de l’alcool dans les banlieues d’Helsinki. x Publié en 1983, traduit en français en 1997 dans la Série Noire de Gallimard par Anne Colin du Terrail (et réédité en 2000 chez Folio Policier), le cinquième roman du Finlandais Matti Yrjänä Joensuu était déjà également le cinquième de … Lire la suite

Note de lecture : « Tango de Satan » (László Krasznahorkai)

Glaçante et épique dissolution de liens sociaux dans la pluie et la boue hongroises. x Publié en 1985, traduit en français en 2000 dans la collection Du monde entier de Gallimard par Joëlle Dufeuilly, le premier roman du Hongrois László Krasznahorkai me faisait de l’œil depuis longtemps et avec insistance, tant du fait de l’enthousiasme … Lire la suite

Note de lecture : « La soif » (Andreï Guelassimov)

L’impossible réinsertion d’un soldat mutilé en Tchétchénie : Un grand roman sur la possibilité d’une rédemption et la soif inextinguible de vivre. x Le deuxième livre de l’écrivain russe Andreï Guelassimov, après son recueil de nouvelles «Fox Mulder a une tête de cochon», publié en 2002, et traduit en français en 2004 par Joëlle Dublanchet pour … Lire la suite

Note de lecture : « Le voleur de voitures » (Theodore Weesner)

Récit poignant de la traversée des brumes d’un adolescent au bord du désespoir. x Publié en 1972, à paraître en septembre 2015 aux éditions Tusitala, avec une traduction de Charles Recoursé, ce premier roman authentique et poignant de l’écrivain américain Theodore Weesner (1935 – 2015), qui s’inspire de sa propre enfance, eut un grand succès … Lire la suite

Note de lecture : « Rue Involontaire » (Sigismund Krzyzanowski)

La langue ivre de Sigismund Krzyzanowski. x Malgré la considération dont il jouissait auprès des intellectuels, aucun livre de Sigismund Krzyzanowski ne fut publié de son vivant, jusqu’à la découverte extraordinaire de ses écrits dans les archives soviétiques et le début des publications près de quarante ans après sa disparition. Né en 1887 en Ukraine … Lire la suite

Note de lecture : « Buckaroo » (Marie Van Moere)

Les grands espaces imaginaires de l’artiste ironiquement et poétiquement rattrapés par sa paralysie et son sevrage. x Publié en octobre 2014 chez e-fractions, ce deuxième texte de Marie Van Moere, après son roman « Petite louve », propose une rêverie incisive sur la création poétique rock, autour de la figure mythique de Robert Wyatt qui, s’il n’est … Lire la suite

Note de lecture : « Le démon avance toujours en ligne droite » (Éric Pessan)

Le troublant moment de vérité de l’exorcisme d’une histoire familiale à l’ombre du démon. x Publié début 2015 chez Albin Michel, le huitième roman d’Éric Pessan, succédant à la curieuse magie enfantine de « Muette », qui m’avait beaucoup plu, poursuit un travail de fond, infiniment plus intimement cohérent que ce que la variété apparente des sujets … Lire la suite

Note de lecture : « Bleu éperdument » (Kate Braverman)

Onze belles nouvelles, très dures et très tendres, de Los Angeles et de la chute, du sursaut vital et de la poésie. x Publié en 1990, le premier recueil de nouvelles de Kate Braverman, dont j’ai tant aimé le curieux roman « Lithium pour Médée » (1979), était inédit en français. Augmenté de deux nouvelles (« Nuit païenne » … Lire la suite