☀︎
archives

Adolfo Bioy Casares

Ce tag est associé à 7 articles

Note de lecture : « L’empire et l’absence » (Léo Strintz)

Dans le night-club scénarisé en permanence de « Lucifer », lorsque la distinction entre artiste, figurant et badaud a implosé, lorsque l’intériorité a été vendue ou volée en désespoir de cause, nul ne vous entendra crier. Un roman littéralement sidérant. x Les feuilletons personnels n’avaient jamais été aussi nombreux – et à un certain niveau, ici, dans … Lire la suite

Note de lecture bis : « L’ami Butler » (Jérôme Lafargue)

Les vertiges de la fiction, dans une paisible petite ville, parmi les écrivains imaginaires. x Les nuages devaient la prendre pour une vieille loutre à la fourrure fanée, se dandinant sans grâce, loin de ses rivières, sur un sol encombré de cailloux : mais ce n’était qu’une locomotive avec un ou deux wagons à la … Lire la suite

Note de lecture : « Solénoïde » (Mircea Cǎrtǎrescu)

Par un narrateur surchauffé se revendiquant anti-écrivain, une fantastique et totalisante vue en coupe d’une capitale de la douleur. Un chef-d’œuvre. x J’ai de nouveau attrapé des poux, cela ne m’étonne même plus, ne m’effraie plus, ne me dégoûte plus. Cela ne fait que me démanger. J’ai des lentes presque tout le temps, j’en fais … Lire la suite

Note de lecture : « Contre la perte et l’oubli de tout » (Georges-Olivier Châteaureynaud)

Belles réflexions sur un art personnel de lire et d’écrire le fantastique, ou même la littérature d’imaginaire dans son ensemble. x x x Publié fin août 2018 chez Albin Michel, « Contre la perte et l’oubli de tout » se présente en recueil critique et autobiographique, dessinant par touches éclectiques comme l’esquisse gouailleuse d’un art d’écrire, art … Lire la suite

Note de lecture : « Le diable est au piano » (Léo Henry)

Vingt oscillations magnétiques entre cruauté et jubilation, entre hommage et vertige. x Ailleurs, en un autre temps ou une autre époque de l’année, Blaise aurait été arrêté et inculpé sur-le-champ, sans considération pour ses origines (helvétiques, quoique tout le monde le crût français) ou sa réputation (flatteuse, bien que limitée). Mais ce dont il est … Lire la suite

Note de lecture : « Les machines à désir infernales du Dr. Hoffman » (Angela Carter)

Singuliers et somptueux mémoires d’une guerre contre la belle irréalité naissant du désir et de l’imagination. x Desiderio est un authentique héros de guerre. Au soir de sa vie, il nous livre ses mémoires en un récit échevelé, mélange grisant et détonant d’humilité et d’épopée. Mais attention, il ne s’agit pas ici de n’importe quelle … Lire la suite

Note de lecture : « La madrivore » (Roque Larraquy)

Science illimitée et art extrême jouissivement associés pour le pire à un siècle de distance. x Publié en 2010, traduit en mars 2015 par Mélanie Gros-Balthazard chez Christophe Lucquin, le premier roman de l’Argentin Roque Larraquy offre l’un des plus sulfureux clins d’œil littéraires à étages actuellement disponibles, en deux récits successifs étroitement enchâssés malgré … Lire la suite