☀︎
archives

Accueil

Ce tag est associé à 12 articles

Note de lecture : « Marie Cosnay : Traverser les frontières, accueillir les récits » (Collectif)

Pour inaugurer une collection de critique littéraire contemporaine qui s’annonce précieuse, une formidable « enquête à propos d’enquêtes » conduite par cinq investigatrices et investigateurs en présence de Marie Cosnay elle-même. x Ils se sont mis à cinq, Stéphane Bikialo, Warren Motte, Alain Nicolas, Jane Sautière et Pierre Vilar, avec la collaboration de Marie Cosnay elle-même, pour … Lire la suite

Note de lecture : « Le déportement » (Alexis Nouss)

L’audacieuse analyse d’un effet de seuil bien particulier, celui liant intimement la traduction et la migration. Un essai conceptuel passionnant pour une réflexion vitale sur le refuge physique et intellectuel. x Professeur de littérature comparée à l’Université Aix-Marseille et déjà auteur d’un notable « Paul Celan – Les lieux d’un déplacement » (2010), Alexis Nuselovici (dit Nouss) … Lire la suite

Note de lecture bis : « Sidérer, considérer » (Marielle Macé)

Pour dépasser la sidération et retrouver et déployer la considération vis-à-vis des humains en fuite, réfugiés sous nos yeux, un petit texte de combat à la robustesse intelligente et pénétrante. Encore et toujours nécessaire. x Sur le quai d’Austerlitz, à Paris, s’est établi pendant quelques mois un camp de migrants et de réfugiés qui a … Lire la suite

Note de lecture : « Le banquet annuel de la Confrérie des Fossoyeurs » (Mathias Énard)

Une formidable tranche d’anthropologie rabelaisienne et de métempsycose truculente, au cœur du Marais Poitevin, entre langue, politique, joie du récit et sens de la vie. x 11 décembre J’ai résolu d’appeler cet endroit la Pensée Sauvage, bien sûr. Je suis arrivé il y a deux heures. Je ne sais pas encore vraiment ce que je … Lire la suite

Note de lecture : « Ru » (Camille Leboulanger)

Comment habiter Ru ? Ou comment la métaphore science-fictive combattante invite à interroger nos anciennes manières, encore beaucoup trop présentes hélas, d’habiter la Terre. Une redoutable expérience de pensée conduite en thriller socio-scientifique. x Il ouvre les yeux, la tête sur le sable. Étourdi, le garçon se redresse péniblement. L’écume mouille encore un peu plus … Lire la suite

Note de lecture : « 3,45 hectares – 637 jours » (Catherine Griss)

En 170 photographies et deux brefs textes d’accompagnement, une somptueuse saisie de ce que fut l’âme du tiers-lieu Les Grands Voisins, de 2015 à 2020. x Il faut être de passage pour ne pas voir le joyeux bordel des Grands Voisins. Et pourtant, tous y sont de passage. Chaque bâtiment est un magma en mouvement, … Lire la suite

Note de lecture : « Cow-Boy » (Jean-Michel Espitallier)

Des Hautes-Alpes à la Californie – et retour, le parcours imaginé d’un cow-boy bien réel du début de notre siècle, et ce qui s’ensuivit. x Great Granddad (Cow-Boys’ Song) Great Granddad, when the land was young, Barred the door with a wagon tongue, For the times was rough and the redskins mocked, And he said … Lire la suite

Note de lecture : « La Loi de la mer » (Davide Enia)

Avec les sauveteurs en mer, professionnels et bénévoles, à Lampedusa. x J’avais rencontré le plongeur chez un ami. Mais il n’y avait que nous deux. La première et persistante sensation était celle-ci : c’était un géant. Il avait dit tout de suite : « Pas d’enregistrement. » Assis à l’autre bout de la table, il croisait les … Lire la suite

Note de lecture : « If » (Marie Cosnay)

Faux souvenirs et états-civils fuyants, pour une enquête subtile et  mystérieusement poétique dans les toiles ambiguës du rapatriement et de l’accueil des réfugiés. x x Le souvenir d’enfance n’existe pas et le château d’If n’existe pas. L’enfance n’existe pas. Le château d’If comme le souvenir comme l’enfance n’existent pas, le temps qui passe, n’en parlons … Lire la suite

Note de lecture : « Réalités métissées » (Éric Bohème)

33 textes courts, de toute nature, insérés en coin adroit entre France et Côte d’Ivoire. x France et Côte d’Ivoire, Paris et Abidjan, campagne bourguignonne ou brousse du côté de Sassandra : deux univers disjoints, pourtant liés par l’Histoire comme par le présent, qu’il s’agit bien ici d’entrechoquer, entre joie et tristesse, entre gouaille et … Lire la suite