☀︎
archives

Notes de lecture 2016

Cette catégorie contient 387 articles

Note de lecture : « En descendant les fleuves » (Éric Faye, Christian Garcin)

Voyage aux confins de la Russie et dans son imaginaire. x Publié en 2011 aux éditions Stock, ce carnet de voyages, où les deux plumes d’Éric Faye et Christian Garcin fusionnent dans la voix d’un narrateur unique, illustré des photos de leur voyage, raconte un périple aux confins de la Russie imprégné d’une atmosphère nonchalante et de … Lire la suite

Note de lecture : « Une lame de lumière » – Montalbano 23 (Andrea Camilleri)

Une 23ème enquête fort songeuse pour le commissaire sicilien de Vigàta. x Publiée en 2012, traduite en français en 2016 par Serge Quadruppani au Fleuve Noir, la vingt-troisième enquête du commissaire sicilien Salvo Montalbano constitue une excellente occasion, tout en goûtant son plaisir sans aucune hésitation, de s’interroger sur les secrets possibles d’une telle longévité … Lire la suite

Note de lecture : « Écrire dans une langue étrangère » (Etel Adnan)

La palette multiple des identités et des talents d’Etel Adnan. x Née en 1925 à Beyrouth d’une mère grecque de Smyrne et d’un père beaucoup plus âgé, un homme du XIXème siècle originaire de Damas, dans une Syrie qui faisait alors partie de l’empire ottoman, Etel Adnan a grandi entre le grec, le turc (que ses … Lire la suite

Note de lecture : « Hécate » (Frédéric Jaccaud)

Une fable incisive, et l’actualité tragique du mythe dans un monde déchiqueté. x L’apparition des trois chiens fait naître des sentiments contraires au sein de la foule. Beaucoup reculent. La plupart tendent la tête. Le cordon policier qui les tient à distance commence à se distendre. On peut lire sur les visages des signes de … Lire la suite

Note de lecture : « L’art du présent – Entretiens avec Fabienne Pascaud » (Ariane Mnouchkine)

Dix-huit précieux entretiens avec Ariane Mnouchkine, entre 2002 et 2015 x En 2005 paraissait chez Plon une première version de « L’art du présent », recueil de seize entretiens avec Ariane Mnouchkine conduits par Fabienne Pascaud entre 2002 et 2004. Complété et actualisé par deux rencontres en novembre 2015, une lettre et des remerciements d’Ariane Mnouchkine et … Lire la suite

Note de lecture : « Le lieu et le moment » (Laurent Jenny)

Lumineuses épiphanies de la mémoire. x Dans ce récit paru en 2015 aux éditions Verdier, Laurent Jenny capture des souvenirs, images et sensations, émotions esthétiques qui se réveillent et illuminent sa mémoire, comme des lumières fugaces ou permanentes. Images sans suite, ces souvenirs se dévoilent par strates chronologiques, de l’enfance à la découverte de la … Lire la suite

Note de lecture : « Vurt » (Jeff Noon)

À 100 à l’heure dans les espaces virtuels hantés d’une Manchester agonisante. x RELECTURE (LECTURE INITIALE EN VERSION ORIGINALE ANGLAISE) Vurt, c’est un rêve et un cauchemar partagés. Celui d’univers virtuels enchâssés et interactifs, fruits de l’imagination plus ou moins développée, perverse ou bienveillante, de leurs concepteurs, chimistes, neurologues, cogniticiens, artistes et trafiquants à l’origine … Lire la suite

Note de lecture : « Partages – Vol. 2 » (André Markowicz)

Honnêteté de la poésie, humilité de la traduction, intensité du cœur et de l’esprit comme antidotes possibles à la montée des haines. Indispensables partages. x Un an après « Partages », ce deuxième volume du journal de bord d’André Markowicz, également publié chez Inculte Dernière Marge (en septembre 2016, donc), poursuit et enrichit encore ce curieux pari … Lire la suite

Note de lecture : « J’entends ton rire lointain » (Gary Snyder)

Des Manichéens dont on retient surtout le grand rire, au loin, dans l’un des premiers textes du poète beat Gary Snyder. x x x C’est par l’attaque de la deuxième strophe, « J’entends ton rire lointain », que Mario Maurin et Laure Nguyen-Huynh ont choisi de traduire « The Manichaeans » pour leur édition chez Derrière la salle de … Lire la suite

Note de lecture : « Sniper » (Pavel Hak)

La guerre civile désirée et orchestrée, nue et crue. x Mon devoir est de tuer. Frapper mortellement (en une fraction de seconde) ce qui est condamné à mort. Par qui ? Pourquoi ? La guerre n’admet pas de questions. Opposants au régime, hommes et femmes errants, soldats ennemis, rebelles financés par les puissances étrangères, enfants, … Lire la suite