☀︎
Notes de lecture 2021, Nouveautés

Note de lecture : « Votre session va bientôt expirer » (Karl Nouail)

Huit nouvelles décapantes à propos d’un très breton serviteur de la Mort, furieusement modernisé depuis l’époque ancestrale de la faux et de la charrette.

x

Nouail

Il traversa la plage sans tricher, sans rentrer son ventre, mais en faisant attention à se tenir bien droit. Son corps était chaud à l’intérieur comme à l’extérieur et le contraste avec la mer fut violent. Patricia était originaire de Pontivy et depuis qu’ils vivaient à Lyon, elle réclamait trois semaines tous les ans dans la péninsule. Ils avaient de jolis paysages, indéniablement, mais la flotte des Bretons était criminelle. Elle réjouissait les vieilles personnes à la recherche de sensations fortes. Comme si les secousses du froid pouvaient restaurer les molécules dans leur état d’origine. La baignade ici était un geste héroïque. On n’y allait pas par plaisir, mais pour la joie rétrospective d’avoir osé le faire. Les gens normaux – frileux – comme lui, devaient contrarier leur instinct de survie. Et Dieu sait qu’il aimait nager ! (« Vaisseau furtif »)

Depuis le « Barsaz Breiz » et depuis Anatole Le Braz, le serviteur favori de la mort, en Bretagne, a dû – et a visiblement su – se moderniser et se mondialiser, renouvelant ses modes d’interaction avec le (plus beaucoup) vivant et avec le (presque) défunt. Troquant chaque fois que nécessaire la barque traditionnelle pour le canot pneumatique (« Vaisseau furtif ») ou les glas funèbres pour des applications numériques (« Ankoo »), le voici, grâce à la plume alerte et rusée du Rennais (Fougerais, plus exactement) Karl Nouail, dont notre spécialiste favori de la forme courte, les éditions Antidata, publiait ce recueil de huit nouvelles en avril 2020, lancé à la conquête de la musique électronique (« Discothèque »), des grandes surfaces alimentaires (« Supermarché ») et même de l’espace interplanétaire (« Le huitième passager »).

Malicieux et volontiers déconcertant, ménageant ses effets avec le métier matois d’un conteur blanchi sous le harnais des veillées (on songerait parfois volontiers au Patrick Ewen de « Là-bas dans les monts d’Arrée », lorsque le terroir armoricain reprend ses droits et ses facéties), Karl Nouail ne néglige pourtant aucunement les facettes plus traditionnelles du personnage, l’immisçant avec soin et (paradoxalement) tendresse au cœur des cellules familiales et amicales, même fugitivement troublées (« Petite Mort »), tordues par la fatalité (« Fan-Club ») ou résolument baroques (« Soirée costumée »). Parfaitement servi par une écriture capable d’habiter en beauté l’étroit interstice entre fantastique et normalité, voici un recueil superbement réussi.

5 h 12
Listiev avait refusé deux appels en provenance de la base. Une dernière impression de liberté peut-être. La possibilité d’agir. Il savait que ce petit jeu ne pourrait pas continuer très longtemps. Le protocole de la station spatiale internationale prévoyait en cas de défaillance du capitaine la prise de contrôle à distance, avec désignation d’un nouveau responsable parmi les membres d’équipage. L’ironie voulait que, selon les règles établies au départ, le capitaine par défaut soit la Française. La Bretonne ! La femme surdiplômée, disposant de ressources exceptionnelles pour résister au stress ! Une blague ! Elle était contaminée en profondeur par un conte breton et personne n’avait rien vu ! (« Le huitième passager »)

x

P23140080D4163889G

Logo Achat

À propos de Hugues

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Discussion

3 réflexions sur “Note de lecture : « Votre session va bientôt expirer » (Karl Nouail)

  1. Très touché par cette note de lecture. Merci à vous pour votre curiosité. Et merci encore à Antidata pour sa confiance.

    Publié par Karl Nouail | 18 février 2021, 12:18

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: 4 x 3 packs découverte pour votre curiosité de lectrices et de lecteurs | Charybde 27 : le Blog - 27 mars 2021

  2. Pingback: Note de lecture : « En marge  (Juan Milhau-Blay) | «Charybde 27 : le Blog - 11 avril 2021

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :