☀︎
Général, Information Charybde

Juin en BD à Ground Control (2)

groundcontrol-bass-def-Mermilliod-1

Nous avions prévu ce printemps de vous offrir un joyeux festival de bande dessinée. Il devait débuter… le 14 mars, oui, le jour même de la fermeture administrative des bars, restaurants et tiers lieux (comme notre Ground Control) pour cause d’épidémie.

Qu’à cela ne tienne, nous voici de retour, à partir depuis mercredi 10 juin, sur les 1 500 mètres carrés de terrasse de Ground Control (81 rue du Charolais 75012 Paris), sous les oliviers et quasiment avec le chant des cigales, le mercredi, le jeudi et le vendredi de 17 h à minuit, le samedi et le dimanche de midi à minuit, bien décidés à rattraper ce temps confiné (pas nécessairement perdu), en attendant une réouverture complète que l’on espère imminente, dans le respect de votre sécurité sanitaire.

► Une deuxième chance de vous plonger dans Badass, à travers les albums qui constituaient la belle exposition de BD jeunesse, trop tôt arrêtée du fait du virus, en compagnie des héroïnes Akissi, Aliénor Mandragore, Astrid Bromure, Aubépine, Crevette, Molly (et ses Bergères guerrières), Nola (et sa boîte à musique), Super Sourde et Zita, la fille de l’espace.

► Chaque semaine, durant tout le mois de juin et le début de juillet, dix titres issus de l’ensemble des sélections que l’on avait effectuées en mars pour notre festival de bande dessinée. Il suffit de cliquer sur leur titre pour accéder à la page de commande en ligne chez Charybde / Ground Control.

x

40244

► Deuxième semaine :

Antonio Altarriba, L’art de voler (note de lecture détaillée ici). L’un de nos chouchous en BD depuis plusieurs années : le fol hommage d’un fils à son père et la traversée de 90 ans d’histoire espagnole, de 1910 à 2000.

Xavier Harel, L’argent fou de la Françafrique. À partir de l’affaire des « biens mal acquis » et de son explosion depuis 2011, le journaliste spécialisé a su se faire scénariste redoutable pour nous faire partager la corruption, les jeux de pouvoir, les scandales pétroliers et financiers qui ont rythmé soixante d’une histoire trouble entre France et Afrique.

Serge Lehman, Metropolis. Un polar dément et haletant, en quatre tomes, au sein d’une étrange Europe où la Belle Époque n’aurait jamais pris fin, où l’Allemagne et la France se seraient unies pour développer leurs économies en commun et éviter ce qui aurait pu être, ailleurs, la première guerre mondiale.
Tome 1 (note de lecture détaillée ici).
Tome 2 (note de lecture détaillée ici).
Tome 3 (note de lecture détaillée ici).
Tome 4 (note de lecture détaillée ici).

Emmanuel Lepage, Un printemps à Tchernobyl (note de lecture détaillée ici). L’étonnant témoignage d’une résidence d’artistes à Tchernobyl, vingt-deux ans après la catastrophe.

x

71453

Iwan Lepingle, Akkinen zone toxique. Dans le Grand Nord, une exploitation pétrolière abandonnée et une entreprise contestée de réhabilitation des sols. C’est là que l’ingénieur Gaspar s’est échoué avec sa fille, et c’est là que tout s’emballe lorsque l’activiste écologiste local, Pekko, disparaît soudainement.

x

Lomig, Dans la forêt. Une maison isolée au fond des bois, deux sœurs et le monde qui se délite au loin. Intense et magnifique relecture du roman-phare de Jean Hegland (note de lecture détaillée ici).

x

Merwan, Mécanique céleste. « Dans un monde post-apocalyptique, Aster survit en marge de la cité agricole de Pan, avec l’aide de son ami Wallis. L’équilibre fragile de la communauté bascule à l’arrivée d’un émissaire de la puissante république militaire de Fortuna, qui exige le rattachement de Pan à Fortuna ainsi qu’un tribut de nourriture sous peine d’envahir leur cité par la force. Dos au mur, les habitants de Pan s’en remettent à la mystérieuse Mécanique Céleste pour arbitrer leur destin. Leur surprise sera de taille lorsqu’ils découvriront que l’avenir de leur cité va se jouer à… la balle au prisonnier ! »

x

x

► Rappel de la première semaine :

Pratap Chatterjee & Khalil, Verax
Tom Gauld, Vous êtes tous jaloux de mon jetpack
Tom Gauld, En cuisine avec Kafka
Éric Henninot, Le cosmos est mon campement (La Horde du Contrevent 1)
Éric Henninot, L’escadre frêle (La Horde du Contrevent 2)
Guillem March, Karmen
Scott McCloud, L’art invisible
Scott McCloud, Le sculpteur
Quino, Mafalda (Intégrale)
Lewis Trondheim, Bludzee

À propos de Hugues

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :