☀︎
Notes de lecture 2019

Note de lecture : « 68 Cabinet de curiosités » (Charles Sagalane)

Un puissant témoignage de subversion poétique par l’art de l’accumulation insolite et du commentaire à contrevent.

x

69095

(Bienvenue dans notre cabinet de curiosités.)
(Pour l’une des rares fois, nous ouvrons les portes de ce lieu singulier.)
(Voilà la chance de pénétrer les secrets les mieux gardés de la matière.)
(Devant vos yeux s’apprêtent à briller tous nos artefacts – naturels, artificiels, exotiques aussi bien que scientifiques.)
(Nous connaissons sur le bout des doigts les moindres détails de notre collection.)
(Vos questions sont les bienvenues.)
(Cette visite vous appartient.)
(Suivez-moi, je vous prie.)

C’est par cette invitation chuchotée, placée entre parenthèses et adressée par lentes bribes successives à la lectrice ou au lecteur que le Québecois Charles Sagalane invite ici à une nouvelle incursion dans le Musée Moi, son œuvre fragmentaire et rusée qui se propose de transformer les divers inventaires, matériels souvent, mais immatériels également, qui encadrent ou constituent une vie, en une ressource poétique malicieuse et potentiellement subversive. Découvert par la dernière en date de ces promenades plus orientées qu’il ne semble, le somptueux « 96 Bric-à-brac au bord du lac » de 2019, l’auteur nous offrait ce « 69 Cabinet de curiosités », incitation baroque et subtile à une tout autre forme de collection éventuellement fortuite, en 2009, déjà aux éditions La Peuplade.

x

x

68cabinetoleworm

x

(Un objet manque à cette vitrine.)
(La coupure de presse qui se trouve en lieu et place illustre le refus de notre collectionneur à se le procurer.)
(Lisez.)
(L’article retrace les déboires d’une enquête avortée.)
tout le monde reconnaît l’infirmier possédait son collier d’oreilles
(Jamais l’on avait entendu parler de my lai.)
(Ni de ces hommes qui prenaient le nom de tigres.)
(Vingt-sept d’entre eux ont affirmé que c’était pratique courante.)
(De trancher aux morts leurs oreilles.)
la seule façon de survivre clame encore
l’officier c’est de tuer
on n’a pas à s’inquiéter des morts

Le clou tordu, le linceul de jade de la princesse Dou Wan, la pèlerine d’Unterberg, le manteau de chaman koriak, le collier d’oreilles (disposant nécessairement, celui-ci, d’un statut à part, indicible parmi le bizarre), le kafu kufuku, le livre qui vole, le plumage du paradis, la demoiselle de glace, l’oreiller d’éveil, le peuplier des mots : autant d’objets singuliers que n’auraient certainement reniés ni la Cécile Portier de « De toutes pièces » ni l’Antoine Brea de « Roman dormant », en parcourant ainsi les deux pôles opposés, du plus matériel au plus onirique, de cette section du Musée Moi de Charles Sagalane.

x

linceul-de-jade-han-de-louest-206bc-8ad-tombe-princic3a8re-de-chu-jade-et-fils-dor-2

(Le prochain objet aura l’heur de vous envoûter.)
(On l’appelle kafu kufuku.)
(On ne frappe pas le tambour panthère.)
(Le joueur frotte de ses mains mouillées l’extrémité d’une baguette centrale.)
(Peu à peu, les ondes prennent possession de la membrane et de la caisse.)
(Le tambour émet alors un rugissement rauque assimilé aux voix surnaturelles.)
(Malheureusement, sous cette vitrine, l’objet est resté silencieux.)
(Tout comme notre collectionneur, interrogé sur l’opportunité d’en jouer).

C’est peut-être dans cette livraison-ci, usant au maximum de l’aspect naturellement incongru ou ésotérique des objets confié au « Cabinet de curiosités », que Charles Sagalane révèle le plus décisivement, en toute poésie, à quel point l’objet d’art, à coup sûr (et peut-être bien l’objet en général, comme on le découvre dans d’autres pièces du Musée Moi), est devenu, au moins depuis le ready-made de Marcel Duchamp et la mise en perspective théorique de Walter Benjamin, inséparable de son commentaire ou de sa glose, jusqu’à ce que celle-ci, en ligne de fuite ou en point de mire, en vienne à se substituer à l’objet lui-même (quand bien même l’ajout de signification ainsi pratiqué le serait sous une forme discrète, prudente ou murmurée).

x

AVT_Charles-Sagalane_7633

Logo Achat

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :