☀︎
Notes de lecture 2019, Nouveautés

Note de lecture : « L’œil soldat » (Larry Tremblay)

Terrible prison du regard guerrier, décryptée en fulgurances poétiques d’une somptueuse cruauté.

x

68539

Sans doute davantage connu du grand public en tant que dramaturge (avec plus d’une trentaine de créations originales, traduites dans une douzaine de langues, depuis ses débuts avec « Le déclic du destin » en 1980), voire en tant que romancier (notamment avec sa fable contemporaine, « L’orangeraie », en 2013, prix des Libraires et prix des Enseignants outre-Atlantique), le Québecois Larry Tremblay est également un poète redoutablement affûté, ce dont témoigne avec éclat sa dernière production en date, le diptyque « L’œil soldat », publié en 2019 à La Peuplade.

Qu’y a-t-il derrière ce qui est ?
Je devine que la jeunesse crépite
des braises entre les dents
L’angoisse installe
un poste de douane
au milieu de ma chambre
Pour entrer
dans le sommeil
je montre
un passeport phosphorescent
Je caresse les hublots de mon rêve

Les 39 pages de « L’histoire de l’œil gauche », qui ouvrent le volume, posent le décor d’un pacte faustien par lequel un jeune homme, d’un clignement d’œil désormais diabolique, accède à autant de points de vue sur le monde – et, surtout, sur ce qu’il y a derrière les mots du monde – qu’il aurait pu en rêver. Le rêve tourne au cauchemar, éveillé et lucide, avec « L’histoire de l’œil droit », deuxième partie du diptyque, en 28 pages, dans lequel le jeune homme est bloqué dans le regard d’un jeune soldat inscrit au cœur des boucheries guerrières, immémoriales et, plus encore, contemporaines. Explorant le vocabulaire de l’affrontement et de ses sanglantes conséquences, dommages collatéraux largement inclus, Larry Tremblay, par un tout autre chemin que celui du Jean-Yves Jouannais de « MOAB – Épopée en 22 chants », impulse ses fulgurances poétiques paradoxales dans un matériau hautement piégé.

x

517JnbVjDxL._SX195_

Je me remémore en conduisant
Les chants de Maldoror
deux capsules de bière
prennent la place
de mes yeux

(…)

Une foule en parachute
descend du ciel brûlant
m’encercle
Elle est venue goûter
au paquet de mots stockés
dans mes poumons
Je déroule une pensée
en tirant sur le barbelé
de la phrase

À la parution de « L’œil soldat », Larry Tremblay se confiait précieusement à Chantal Guy, dans La Presse : « La poésie, j’en fais tout le temps, mais j’en publie très peu. C’est pourquoi cela a pris des années avant que je décide de faire un livre de L’oeil soldat. Parce que pour moi, la poésie, c’est mon laboratoire. C’est là où je lave mes mots, où j’interroge la langue, puisque c’est mon matériau premier. Ça m’aide beaucoup à écrire par la suite mes pièces et mes romans. J’ai voulu interroger les mots de la haine et de la violence, parce que je trouve que les mots ont une force incroyable, autant négative que positive. » Une partie du diptyque alors encore inconnu avait ainsi été à l’origine de la pièce « Cantate de guerre » en 2009.

Nous aurons la joie d’accueillir Larry Tremblay ce jeudi 30 mai 2019 à partir de 19 h 30 à la librairie Charybde (Ground Control, 81 rue du Charolais 75012 Paris), en compagnie de Marie-Andrée Gill, de Charles Sagalane et de Marie-Hélène Voyer, dans le cadre de la tournée poétique organisée en France par les éditions La Peuplade.

CES MOTS-LÀ :

bout de la langue
plaine en sang
dents de fer
contrebande
paquet de poison
éternité sombre
fiestas hilares
asphyxie
paysage désolant
jet de bave
note larguée
symphonie misérable
gueules cassées
yeux durs
billes sans larmes

les mots tombent sur la terre
la transforment en boue
les mots entrent dans ses entrailles
lui volent sa pesanteur

je sens les phrases
grouiller sous mes bottes
j’agrandis ma bouche
avec la barre d’un cri
je dégueule plus fort

mot crasse
mot orage
salive acide
syllabes meurtrières
barbelés de cris
mot génocidaire
mot pétrole
mot diamant de sang

combien d’autres fois
faut-il coudre nos bouches
charniers où notre langue
se décompose ?

que neige-t-il dans nos phrases ?

x

Tremblay

Logo Achat

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :