☀︎
archives

Archive de

Note de lecture : « Crocs » (Patrick K. Dewdney)

Libre, sauvage et sans espoir, dans la forêt limousine. Impressionnant. x J’avance entre les arbres dégoulinants sur le lit d’aiguilles brunes. La pluie tapote un staccato rapide, jeux liquides dans les frondaisons. Mes pas sont devenus légers et précautionneux depuis que les coutures d’une basket ont lâché, vers le sixième ou septième jour. J’étais trop … Lire la suite

Note de lecture : « La Peste et la Vigne » (Patrick K. Dewdney)

Syffe grandit, l’univers prend de l’épaisseur, le ton reste unique et l’écriture d’une étonnante intensité poétique. x ATTENTION : RISQUE modéré DE RÉVÉLATIONS MALENCONTREUSES CONCERNANT LE PREMIER TOME DU CYCLE, « L’ENFANT DE POUSSIÈRE ». Nous recevons Patrick K. Dewdney chez Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris) ce jeudi 13 septembre, à l’occasion de la parution … Lire la suite

Note de lecture : « La Vie fantasmagoriquement brève et étrange d’Amadeo Modigliani » (Velibor Čolić)

Dans les cauchemars et les rêves de l’artiste réputé maudit. x CONVEXE, CONCAVE Le miroir reflète pour la dernière fois la modeste veste marron, l’épais cache-nez gris, le mur nu et lépreux, la chaise bancale et rongée par les vers. Il se regarde dans les yeux mais n’aperçoit que des orbites creuses. Ses mains, grues … Lire la suite

Note de lecture : « Le sauvetage » (Bruce Bégout)

Un moment de bravoure intellectuelle et physique, légèrement insensée, au cœur du Reich nazi de 1938. x C’est un frère franciscain qui défait sa valise. À ce stade, on ne peut pas en dire plus. Il se trouve dans ce qui doit être une chambre, ou peut-être une cellule, puisqu’il s’agit d’un frère, franciscain de … Lire la suite

Note de lecture : « Une vie en l’air » (Philippe Vasset)

« Toute ma vie j’ai rêvé d’avoir la tête en l’air » : le récit sublime d’une quête onirique à l’intensité peu commune, autour d’un grand rail de béton. x C’est un long trait de béton, tendu à sept mètres au-dessus de la Beauce, entre les communes de Saran, Cercottes, Chevilly et Ruan. Tout entortillé d’arbres et … Lire la suite

Note de lecture : « L’ingénieur culturel » (Muriel Spark)

La naissance narquoise et subvertie d’une industrie des passerelles atténuantes. x C’est grâce à Iain Sinclair et à son sauvage et passionnant « London Overground » que j’ai découvert tout récemment cette grande romancière écossaise, étonnante à plus d’un titre, que fut Muriel Spark (1918-2006), que je ne connaissais jusqu’alors que de réputation. En faisant du trouble … Lire la suite

Septembre 2018 : Charybde devient librairie de garde

Comme beaucoup d’entre vous le savent, la librairie Charybde a souffert économiquement, pour diverses raisons, au cours de ces douze derniers mois. En conséquence, bien sûr, mais  aussi pour renouer avec plus de force que jamais avec notre tradition affirmée, événementielle et conviviale, nous avons décidé de devenir, à compter de la semaine du 10 … Lire la suite

Note de lecture : « Lieux infinis – Construire des bâtiments ou des lieux ? » (Collectif)

Dix friches et ex-friches analysées brillamment en symboles d’espaces transformables et transformants du lien social concret. x Les pavillons de la Biennale d’architecture de Venise semblent depuis toujours condamnés à être inégaux dans la durée, que ce soit vis-à-vis d’un public de profanes curieuses ou curieux, ou d’un public de spécialistes. La voie n’est pas … Lire la suite

Note de lecture : « Et j’abattrai l’arrogance des tyrans » (Marie-Fleur Albecker)

Une révolte de paysans anglais en 1381, et tout un monde mental contemporain peut vaciller à son tour. x C’est l’histoire de Johanna Ferrour, c’est l’histoire de Richard Plantagenêt le deuxième, c’est l’histoire d’un paysan, c’est l’histoire de John Ball et de Wat Tyler, c’est l’histoire du mois de juin 1381, c’est l’histoire des Jacques, … Lire la suite

Note de lecture : « L’île aux troncs » (Michel Jullien)

Dans la glace et l’horreur, le feu et l’humour, l’incroyable odyssée d’une colonie de mutilés soviétiques de la deuxième guerre mondiale. x Et le travelling des hommes-souches se prolongeait, nouveau foyer, vingt-deuxième cellule, voici justement celle d’après, la vingt-troisième, celle de Pavel Tchechnev devant laquelle on parlait bas, Pavel des petits soins qui apportait la … Lire la suite