☀︎
Notes de lecture 2018

Note de lecture : « No Limits – Developing Scientific Literacy Using Science Fiction » (Julie E. Czerneda)

Un captivant manuel canadien de « culture scientifique par la SF » destiné aux enseignant.e.s de lycée.

x

LECTURE EN VERSION ORIGINALE ANGLAISE

51T3B0XDHKL._SX356_BO1,204,203,200_

C’est en 1999 que Julie E. Czerneka, autrice canadienne de science-fiction, par ailleurs essayiste et vulgarisatrice scientifique reconnue, publiait chez Trifolium Books, à Toronto, ce fort intéressant manuel scolaire (ou plutôt manuel pour professeurs, contenant aussi une partie du matériel destiné aux élèves). Même si ce n’est pas précisé en détail (une grande souplesse est laissée ici aux enseignantes et aux enseignants), l’ouvrage semble s’adresser au premier chef à un public de profs de sciences au lycée, désireux d’engager des approches potentiellement multi-disciplinaires afin de favoriser chez leurs élèves le développement d’une authentique culture scientifique, s’appuyant sur la lecture comme sur l’écriture (embryonnaire dans le cadre des cours eux-mêmes) de science-fiction.

Après un certain nombre de conseils aux enseignants sur la manière d’utiliser ce manuel et les différentes fiches à photocopier qu’il contient, Julie E. Czerneda développe les trois approches qu’elle entend ainsi favoriser dans son utilisation de la SF en cours de sciences : encourager la créativité scientifique, améliorer les capacités de lecture critique en matière de science, étudier les conceptions populaires de la science et des scientifiques en les confrontant autant que possible à une réalité plus étoffée. Elle distille également un certain nombre de pistes intéressantes pour permettre aux élèves qui le souhaiteraient d’aller plus loin, en-dehors de la salle de classe.

L’ensemble du projet et du propos est soutenu par une série de propositions de travaux pratiques commentés, appuyés sur un corpus de textes courts inclus dans le manuel (en plus de l’anthologie de nouvelles qui l’accompagne « naturellement », fournie à part et intitulée « Packing Fractions and Other Tales of Science and Imagination », également publiée chez Trifolium Books), chaque texte étant accompagné d’un entretien avec son auteur (composé sur une matrice commune liée aux trois thématiques déjà citées), de commentaires détaillés sur la lecture, et de pistes d’exploitation individualisées par rapport aux trois objectifs explicités dans l’introduction d’ensemble (voir plus haut). Ce corpus inclut les textes suivants :

  • Physique : « Packing Fraction » de Charles Sheffield
  • Chimie : « Love is Chemistry » de Jan Stirling
  • Poésie et Art : « Much Slower Than Light » de Carolyn Clink
  • Biologie : « Stream of Consciousness » de Robert J. Sawyer
  • Sciences appliquées & technologie : « Ancient Dreams » de Josepha Sherman et « Prospect Park » de Julie E. Czerneda

L’ouvrage est complété par une liste robuste et intelligente de ressources complémentaires, un peu datée certainement (en presque vingt ans, ces ressources ont bien entendu évolué), mais toujours très pertinente.

Un ouvrage qui, au-delà de son intérêt direct pour la lectrice ou le lecteur, pourrait donner des idées et des pistes pour en proposer un jour l’équivalent en langue française ? C’est tout le mal qu’on lui souhaiterait, dans un domaine où tant reste toujours à faire.

x

Julie-E-Czerneda-500x200

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Discussion

Une réflexion sur “Note de lecture : « No Limits – Developing Scientific Literacy Using Science Fiction » (Julie E. Czerneda)

  1. pour ceux (ou celles) que cela intéresse (et ce n’est pas de la SF)
    vu la pub pour
    The Secret Life of Science How it really works and why it matters
    c’est de Jeremy J Baumberg
    2018, Princeton University Press, 248 p.
    je l’ai commandé mais c’est lent a venir

    a signaler aussi l’intéressant bouquin de Lee Smolin, déja ancien , mais a l’actualite toujours presente
    The trouble with Physics (avec un chapitre ou 2 sur la théorie des cordes que l’on peut omettre)
    2008, Penguin, 416 p. en broché
    c’est meme traduit en Rien ne va plus en Physique (2007, Dunod, 496 p.)

    Publié par jlv.livres | 30 avril 2018, 21:14

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :