☀︎
Notes de lecture 2017

Note de lecture : « Multiple était la lune – Gont et Labette 2 » (Hervé Thiellement)

Western spatial déjanté et traitement de choc pour dieu de boue à personnalités multiples.

x

51159

Quatre ans après « Le dieu était dans la lune », Rivière Blanche publiait en 2015 la suite des aventures du pilote interstellaire Gont et de son amie surdouée l’anibulle Labette. Hervé Thiellement y poursuit avec délices son hommage pastiche à la science-fiction de l’Âge d’Or, celle où une physique hasardeuse et gentiment apprivoisée permet d’étendre les récits de cowboys et de pirates à l’échelle d’une galaxie ou de plusieurs. Valerian, Laureline et Axle Munshine voyagent encore en pensée à nos côtés tandis que toute la bande assemblée dans le premier volume doit maintenant faire face au machiavélisme d’une lune de boue ammoniacale disposant en pratique des pouvoirs physiques et intellectuels d’un véritable dieu, et semblant atteinte d’une forme rare et redoutable de schizophrénie.

Et l’idée avait germé dans ses strates profondes. Jour l’encyclopédie, ou aux échecs, ou faire tourner les modèles conçus avec Kronstadt ? Oui, pour donner le change. Mais un nouveau projet comme elle les aimait prenait consistance. Des calculs à faire ? Certainement, mais personnels. Des trucs à construire ? Sans que quiconque ne s’en rende compte en la regardant par-dessus. Il fallait la jouer subtile pour arriver à ses fins. Elle avait tout son temps.
Car Gaude avait de la patience. Des milliers et des milliers d’éons d’existence en solitaire loin de tous sur une lune de boue ammoniacale, ça vous forge un certain caractère.
La rencontre d’autres êtres intelligents, capables de lui répondre, avait pu un moment perturber ses certitudes et changer sa manière de voir. Gaude admettait qu’elle en avait même éprouvé un certain plaisir. Celui de la nouveauté. Mais cette période touchait à sa fin. Parce que, malgré tout, on l’avait bel et bien mise en échec. On – ces minuscules petits pensants au cerveau d’une taille ridicule – avait réussi à coincer l’immense Gaude. Elle-même. Mais plus pour longtemps.

Les nouveaux clins d’œil et les nouvelles références abondent (celle au « Dune » de Frank Herbert, par exemple, est particulièrement épicée, comme il se doit), l’humour culinaire et étymologique se déploie peut-être encore davantage que dans le premier volume, mais la douce réflexion sous-jacente où l’on discerne de mieux en mieux les contours d’un hédonisme combattant, ou d’une tranquille utopie libertaire et gentiment insoumise, se précise également, et prend ici une certaine fermeté. Sens du partage, absence d’appropriation et de jalousie, humour plus fort que la colère, et responsabilités assumées se faufilent de plus en plus au grand jour, parmi les explosions de missiles, les bombes à ARN et les cocktails chimiques destructeurs, ou encore les manipulations religieuses à très grande échelle.

Gossein rentrait du boulot, imaginant sa soirée : barbecue de slurve sauce folle, et plein de griznufles bien dorées. Le slurve est un légume abondant dans les potagers de Morbak. Il a l’aspect extérieur d’une laitue dont le cœur, un noyau noir et dur, se transforme en mets délicat et subtil une fois cuit. Le griznufle est l’équivalent local de la pomme de terre.

Hervé Thiellement sera le mardi 11 juillet prochain à la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris) à partir de 18 h 00 pour une dédicace apéritive du troisième volume des aventures de Gont et Labette, « Le continuum était malade », qui paraît ces jours-ci chez Rivière Blanche.

x

Hervé Thiellement

Logo Achat

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :