☀︎
Notes de lecture 2015

Note de lecture : « Crimes exemplaires » (Max Aub)

Cadavres exquis.

x

max aub

Max Aub (1903 – 1972), intellectuel espagnol engagé né à Paris, auteur d’une œuvre importante, et plutôt méconnu en France en dehors de ce livre-culte, incisif et drôle, publia celui-ci en 1957, traduit de l’espagnol en 1997 grâce aux éditions Phébus (traduction de Danièle Guibbert).

Avec le plus grand sérieux, Max Aub affirme en introduction que ces cent-trente courts récits, des crimes avoués et justifiés de manière lapidaire par leur auteur, sont des témoignages authentiques. D’une drôlerie ultime et toujours équivoques, ils sont surtout exemplaires par leur dimension surréaliste et du fait de l’incongruité de ces actes perpétrés pour des motifs dérisoires – petites vexations, emportements d’envieux ou frustrations -, et justifiés ici par les assassins sans la moindre parcelle de culpabilité.

«- Je ne l’ai pas fait exprès.
(Moi non plus !) C’est tout ce que parvenait à répéter cette imbécile devant le pichet en miettes. C’était celui de ma sainte mère qui est au paradis !
Alors je l’ai mise en pièces. Je vous donne ma parole, jamais je n’avais pensé jusque là à la loi du talion. Ce fut plus fort que moi.»

«Il tua sa petite sœur la nuit des Rois parce que tous les jouets étaient pour elle.»

Avec des situations et jeux de mots savoureux, les meurtriers de Max Aub font du crime une réaction normale, et même légitime, contre l’affront, la bêtise, l’incompréhension ou tout simplement la différence, brossant par touches gorgées d’absurdité et d’humour noir le tableau d’une humanité féroce.

«Il m’avait mis un morceau de glace dans le dos. Le moins que je puisse faire était de le refroidir.»

«Je l’ai fendue de haut en bas, comme une bête, parce qu’elle comptait les mouches au plafond pendant que je lui faisais l’amour.»

«Je lui ai demandé L’Excelsior et il m’a apporté Le Populaire. Je lui ai demandé des Delicados et il m’a apporté des Chesterfield. Je lui ai demandé une bière blonde, il m’a apporté une bière brune.
La bière et le sang, brassés par le mépris, ne font pas bon mélange.»

Yves Pagès, libraire d’un soir à la librairie Charybde en janvier 2015, avait présenté «Crimes exemplaires» et on peut le réécouter ici. Pour acheter le livre chez Charybde, c’est .

«Je l’ai empoisonné parce que je voulais occuper son siège à l’Académie. Je ne pensais pas qu’on le découvrirait. Mais il y a eu ce romancier de merde et qui de surcroît est commissaire de police !»

 

max aub

 

À propos de Marianne

Une lectrice, une libraire, entre autres.

Discussion

6 réflexions sur “Note de lecture : « Crimes exemplaires » (Max Aub)

  1. excellent auteur à (re)lire d’urgence
    surtout les 6 volumes du labyrinthe magique (sur la guerre d’espagne)
    en particulier celui (3 ou 4?) sur la longue confession d’un vieillard mourant dans la voiture qui l’emmène
    a lire aussi ses écrits sur les camps de volontaires de la guerre d’espagne enfermés (djelfa) dans des conditions honteuses

    Publié par jean louis | 15 juillet 2015, 08:06
  2. Merci Jean-Louis !

    Publié par Charybde 7 | 15 juillet 2015, 09:54

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Note de lecture : « Jours de chance  (Philippe Adam) | «Charybde 27 : le Blog - 10 juillet 2015

  2. Pingback: Les livres des libraires invités chez Charybde | Charybde 27 : le Blog - 23 octobre 2015

  3. Pingback: Les libraires d’un soir chez Charybde | Charybde 27 : le Blog - 24 juin 2018

  4. Pingback: Note de lecture : « Rome en noir  (Philippe Videlier) | «Charybde 27 : le Blog - 5 mai 2020

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :