☀︎
Lectures BD

Lecture BD : « Metropolis – 2 » (Serge Lehman, Stéphane de Caneva, Dimitris Martinos)

Plus lente en apparence que le tome 1, cette suite dégage de bien inquiétants indices, pour notre joie de lecteur.

x

Metropolis 2

Publié en septembre 2014 chez Delcourt, le deuxième tome de la très prometteuse saga démarrée en janvier de la même année avec un premier volume magnifique se montre largement à la hauteur des attentes, malgré un ralentissement perceptible du rythme du scénario de Serge Lehman, toujours superbement servi par le dessin de Stéphane de Caneva et la mise en couleur de Dimitris Martinos.

Dans cette paisible Europe de 1934-1935 où la France et l’Allemagne, n’ayant jamais joué la « revanche » de la guerre de 1870, ont créé ensemble un remarquable espace de paix et de prospérité, à l’image de leur capitale commune Metropolis, un attentat à la bombe, dans le premier tome, est pourtant venu lézarder la tour de la Réconciliation, emblème de l’Interland franco-allemand  co-dirigé par Aristide Briand et Gustav Stresemann.

Pour enquêter sur le très bizarre charnier mis à jour par l’explosion dans les fondations de la tour, le Directoire de l’Interland compte sur Gabriel Faune et sur le commissaire Lohmann, tous deux remarquables détectives et policiers, dont les pouvoirs quasi surnaturels semblent toutefois en baisse depuis que le Dr Freud a entrepris de stabiliser leur santé mentale chancelante.

Peu à peu, divers doutes, de curieux indices montent à la surface, tandis que la pression autour de l’enquête s’accroit, indiquant que, peut-être, il existerait dans l’ombre ou dans les interstices d’autres réalités et d’autres Histoires.

Les trois artistes associés me semblent jouer ici très efficacement de leurs talents respectifs pour parvenir à faire émerger des recoins de cette Histoire différente, alors même que la lumière y semble éclatante (l’utilisation extrêmement contrastée de la couleur pour les extérieurs, les intérieurs et les souterrains joue là un rôle-clé), des zones d’ombre et d’angoisse doucereuse, qui expliquent peut-être le temps apparemment laissé à l’écoulement, à l’enlisement qui guette l’enquête, tandis que les références s’accumulent et commencent à indiquer de nouvelles directions fort prometteuses à la lectrice ou au lecteur. Et la stupeur glacée nous guette désormais après qu’un « M », que l’on connut jadis tracé à la craie sur le manteau d’un meurtrier pourchassé par lui, se manifeste sur la main du commissaire Lohmann, et amplifie le formidable hommage à Fritz Lang qui se dessine sous nos yeux.

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici. Le tome 3 est annoncé pour la rentrée littéraire d’août-septembre 2015.

x

album-page-large-23731

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :