☀︎
Notes de lecture 2013

Note de lecture : « La maison du Cygne » (Yves & Ada Rémy)

Un conte moderne d’éducation et de conflit, pour les 25 enfants du Cygne lancés contre l’Aigle.

x

RELECTURE

La maison du Cygne

Publié en 1978 dans la collection Ailleurs & Demain, alors flamboyante, de chez Robert Laffont, dix ans après « Les soldats de la mer », et aussitôt couronné par le Grand Prix de l’Imaginaire, le deuxième opus des beaucoup trop rares Yves & Ada Rémy fut leur dernier avant leur récent retour à l’édition avec les éditions Dystopia (« Le prophète et le vizir », 2012).

Dans un fortin abandonné, en ruine, aux confins désertiques du nord de la Mauritanie, un curieux maître d’école et son équipe de serviteurs et d’assistants entreprennent de bâtir une école très spéciale pour 25 enfants de toutes origines… Pièces essentielles dans le conflit multi-millénaire qui oppose, à l’échelle galactique, la Maison du Cygne à la Maison de l’Aigle, c’est en suivant pas à pas leur éducation, ses heurs et ses malheurs, jusqu’à leur adolescence, et la survenue de diverses révélations volontaires et involontaires, que le lecteur découvrira le rôle qui leur était attribué, et la manière dont leur libre arbitre joue, pour le succès ou l’échec de l’entreprise du Cygne…

Sept ans avant « La stratégie Ender » d’Orson Scott Card, un fascinant roman d’apprentissage dans le cadre d’un conflit total, fort loin de l’oxymoresque militarisme humaniste de l’écrivain mormon tourné hélas un peu trop, désormais, prédicateur conservateur : 250 pages à la tonalité de conte moderne, bercées des saveurs de sagesse orientale et de respiration de l’erg chères au couple Rémy.

Un style intemporel qui se relit avec un profond plaisir, comme la première fois.

x

La maison du Cygne AD

C’était aux confins du désert, au terme de la piste carrossable ; le jour, un 15 juin ; et l’heure, celle du marché à Bir-El-Kzaïm, quand l’air tremble.
Donc sur la place, on boit le zrigue. La Mauritanie absorbe son soleil quotidien, le mouton a des odeurs rudimentaires et Alamed Ould Alamed joue de la tidinit. Personne ne tend l’oreille vers le désert…
Et pourtant le vent des sables porte déjà la rumeur d’un curieux équipage.
Mais à Bir-El-Kzaïm, on boit le zrigue. Le fondouk, sombre sous le feu insolent, inerte et suspendu. À l’ombre d’un mur de banco, les anciens racontent. L’ex-goumier, le passeur d’âmes et l’estafette de la mission militaire n’en finissent pas de polir le passé. « Le commandant de cercle avait une tache de son, juste entre les deux yeux, oui mes fils. Et c’est à cet endroit précis qu’est venue se loger la balle qui fut le signal de la Révolution. Vingt-six grammes de maillechort et la fin du règne du commandant Garnier. Oui, mes fils. » Le passé a plus d’importance que l’avenir et les petits-fils ne tendent pas l’oreille vers le désert.
Pendant ce temps la piste du Sud pousse lentement vers les hommes une de ces vieilles gloires de la General Motors qui portent jusque dans les sables leurs ridelles de misère.
À Bir-El-Kzaïm, comme ailleurs dans le monde, personne n’attend l’événement qui doit bouleverser les nations. Il va surgir sans être soupçonné.
Pendant ce temps, le désert travaille. Le véhicule est vieux et tracassier. On le soupçonne d’avoir fait d’un bout à l’autre la guerre du Fezzan. Il roule au pas, conduisant de dunes en dunes vers les maisons de banco les treize premiers personnages de cette extravagante histoire.

Ce qu’en dit avec une grande justesse l’ami Nébal est ici.

On attend désormais avec impatience la réédition prévue prochainement par Dystopia car, en attendant, il ne reste que quelques rares livres d’occasion, comme ici chez Charybde ou chez Scylla. Et bien entendu le rare plaisir apporté par l’inédit « Le mont 84 », paru en avril 2015.

x

Les Rémy

Yves et Ada Rémy en 2012

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Discussion

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Note de lecture : « Le Mont 84″ (Yves & Ada Rémy) | Charybde 27 : le Blog - 12 mai 2015

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :