☀︎
Notes de lecture 2013

Note de lecture : « Éloge de la créolité » (Jean Bernabé, Patrick Chamoiseau, Raphaël Confiant)

Le manifeste-clé des littératures antillaises francophones contemporaines – mais pas seulement.

x

Eloge de la créolité

Publié en 1989, le travail collectif de Jean Bernabé, de Patrick Chamoiseau (trois ans avant la reconnaissance large que lui apportera, quoi qu’on dise, le prix Goncourt de « Texaco ») et de Raphaël Confiant est à la fois un aboutissement (celui d’une réflexion collective visant à pallier aux défauts évidents du concept totalisant de « négritude » cher à Césaire et Senghor) et un point de départ, celui de la mise en commun et du développement accéléré de cette littérature foisonnante, qu’ils incarnent et souhaitent fortifier, celle des carrefours, des fusions et des identités ouvertes, qui ne saurait se limiter à l’étroitesse des Antilles originelles, mais concerne toutes les « créolités ».

x

Le manifeste intervient clairement à un moment nécessaire : les abus conceptuels de la « négritude » à tout crin, certaines de ses incohérences rationnelles, et son quasi-dogmatisme tendant à se raidir avec le temps, s’ils ont largement été dynamités côté africain par Kourouma, Labou Tansi et leurs émules plus ou moins déclarés, demeurent alors dominants aux Antilles, et ont largement engendré tant les rejets catégoriques et souvent hautains d’un V.S. Naipaul que les tentations plus ou moins avouées de retour à une forme de « doudouïsme », fût-il littérairement plus sophistiqué que ses prédécesseurs des années 20 ou années 30…

x

Dans une forme magnifique où la rigueur de l’argumentation sait utiliser à propos un langage par moments presque poétique, les trois auteurs affirment avec force la nécessité de l’ancrage historique et linguistique, et la nécessité de son dépassement et de son ouverture, en rejetant (presque) tout dogmatisme sclérosant . Un texte très fort.

Ni Européens, ni Africains, ni Asiatiques, nous nous proclamons Créoles. cela sera pour nous une attitude intérieure, mieux : une vigilance, ou mieux encore, une sorte d’enveloppe mentale au mitan de laquelle se bâtira notre monde en pleine conscience du monde. Ces paroles que nous vous transmettons ne relèvent pas de la théorie, ni de principes savants. Elles branchent au témoignage. Elles procèdent d’une expérience stérile que nous avons connue avant de nous attacher à réenclencher notre potentiel créatif, et de mettre en branle l’expression de ce que nous sommes. Elles ne s’adressent pas aux seuls écrivains, mais à tout concepteur de notre espace (l’archipel et ses contreforts de terre ferme, les immensités continentales), dans quelque discipline que ce soit, en quête douloureuse d’une pensée plus fertile, d’une expression plus juste, d’une esthétique plus vraie. Puisse ce positionnement leur servir comme il nous sert. Puisse-t-il participer à l’émergence, ici et là, de verticalités qui se soutiendraient de l’identité créole tout en élucidant cette dernière, nous ouvrant, de ce fait, les tracés du monde et de la liberté.

Avec une pensée émue pour la discussion avec Patrick Chamoiseau, sur l’actualité de ce thème, chez Charybde en mai 2012, au moment de la sortie de « L’empreinte à Crusoé ». Un thème qui résonne bien entendu avec l’ensemble des travaux, parallèles, d’Édouard Glissant, qui ont très largement inspiré « Éloge de la créolité », et qui peut aussi s’inscrire dans la belle direction heuristique développée par Vincent Message dans son « Romanciers pluralistes » de 2013.

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :