☀︎
Notes de lecture 2015

Note de lecture : « Mille milliards de milieux » (Claro)

L’horizon prodigieux de la littérature.

x

mille milliards de milieux

«Le 26 janvier 1972 avait été pour moi le jour le plus court et le plus long de ma vie, je n’en avais goûté que quelques heures et pourtant il avait duré un mois.»

Vesna Vulovic, miraculée de l’explosion de son avion en 1972, un DC9 qui reliait Copenhague à Belgrade, se réveille après une chute de plus de dix mille mètres et un mois de coma. Miracle controversé mais peu importe : cette chute inouïe de dix mille mètres, qui ne se termine pas après trois minutes, mais par une renaissance au bout d’un mois, perturbe le temps et l’horizon, et brouille la frontière entre réalité et imaginaire.

«Les journaux m’ont donné un nom : Vesna Vulovic, une date et un lieu de naissance, ils ont même su dessiner à l’encre noire le chemin qui m’a conduite de ma ville natale à ce lit d’hôpital, mais un segment de ce trajet restera à jamais en pointillé, une route longue de dix kilomètres, à en croire l’altitude à laquelle volait l’avion quand il a explosé, une marche forcée qu’en temps normal on accomplirait en trois heures, si la route était droite, les conditions clémentes, la jambe allègre.»

«Trente-trois mille pieds. Trente-trois mille pas comptés, offerts à l’espace, chaque pas unique, pensé, senti, vécu. Il n’y a pas d’équivalent, ici-bas. Ni trente-trois mille verres de vodka ni trente-trois mille baisers ne sauraient rivaliser en vertige avec mon expérience.»

mille milliards de milieuxQuels mots, quelles idées, quelles étapes de sa vie ont traversé l’esprit de l’hôtesse de l’air pendant cette chute à l’issue insensée ? Dans cet espace vierge tant il est inconcevable, Claro invente le monologue de Vesna, et fait fuser le langage en mille milliards de trajectoires possibles, du chuchotement à la vocifération. Avec son admiration pour Joseph Kittinger, recordman du monde du saut en parachute, son goût immodéré pour les douceurs sucrées, le souvenir de son amant disparu trop tôt, le flux des pensées de Vesna semble mesurer le défi de vivre et d’aimer intensément malgré une mort certaine à l’aulne de cette chute.

«J’avais l’impression d’être immobile, mais à une vitesse prodigieuse, et quiconque a déjà fait l’amour au point d’oublier la notion de haut et de bas, de soi et de l’autre devrait pouvoir comprendre cela – quand votre corps revient, quand votre cœur se calme, vous êtes tout étonnée d’être allongée dans tel sens plutôt que dans tel autre, vous ne savez plus ou sont vos mains et vos pieds tant que vous n’essayez pas de les bouger, votre pouls semble s’être morcelé et refugié dans la racine de vos cheveux, et seul un pleur d’enfant pourrait briser la porcelaine de ce moment dont vous êtes devenue un des innombrables motifs – mais avant de pleurer, l’enfant reste à naître.»

Face au récit de cet invraisemblable face-à-face vertical avec la mort, les photographies horizontales et inattendues de Michel Denancé, montrant l’entrée de bibliothèques en Seine-Saint-Denis, étonnent et interrogent. S’agit-il de la possibilité de dépasser un horizon trop plat ou trop certain par la littérature, de s’échapper de «l’immortelle farine du convenu» ? À vous de faire l’expérience de ce vertige.

«Qui me croira si je dis que j’ai été pierre, météore, pluie ?»

Pour acheter ce livre, paru en 2010 aux éditions Le bec en l’air, chez Charybde, c’est ici.

mille milliards de milieux

À propos de Charybde 7

Une lectrice, une libraire, entre autres.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :