☀︎
Notes de lecture 2012

Note de lecture : « Week-end à Oswiecim » (Patrick Imbert)

Premier album photo du « Tourisme du désastre » : Auschwitz, ses fast foods et ses excursions. Saisissant.

x

Week_end_a_Oswiecim

Publié en juin 2011, le premier opus de la saisissante série « Tourisme du désastre » conduite par Patrick Imbert est consacré à Oswiecim, petite bourgade polonaise située à soixante kilomètres de Cracovie, davantage connue sous son nom allemand d’Auschwitz.

33 photographies pleine page composent ce beau livre étrangement glaçant malgré (ou à cause de) l’absence de toute image « spectaculaire ». Les visions de ces foules photographiantes, de ces couples souriants et prévoyants (appareils photo et bouteilles d’eau), de ces fast foods, de ces affiches criardes annonçant circuits et excursions, simplement juxtaposées aux miradors, aux barbelés, aux baraquements brumeux ou au célèbre frontispice « Arbeit Macht Frei » provoquent chez le lecteur-spectateur une stupeur songeuse bien plus forte que face à bien des images d’horreur pure.

Patrick-Imbert-12

Questionnement de la catastrophe causée par l’homme et questionnement de l’attitude du présent face à l’histoire du désastre, cette pièce inaugurale (poursuivie, avec quelques brèves explications écrites, par un Pripiat / Tchernobyl en 2012) est une terrible réussite.

Il n’y a aucune vérité à tirer des clichés du « Tourisme du désastre », aucun art – peut-être, à tout le moins, celui de la digression visuelle ou de l’anecdote – les photographies exposent, dans une économie de moyens rare, la grandeur et la décadence de petites gens précipités dans des hauts lieux qui les dépassent. L’organe photographique fixe et révèle le lieu, lui-même fixé et révélé par l’homme qui s’y tient debout. Dans ce complexe jeu de miroirs, le projet raconte l’histoire d’un oeil, un regard porté sur une part d’histoire, sur les séquelles volontaires et involontaires d’un monde tributaire de l’image.

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :