☀︎
Notes de lecture 2012

Note de lecture : « Et toi, t’es qui ? » (Mat Hild)

Cinquante types de profils, drôles, durs ou tendres, parfois émouvants, que l’on peut trouver sur Facebook.

x

Et_toi_t_es_qui_Petite_typologie_des_profils_facebook

x

Au risque assumé d’apparaître comme retardataire (#13 – pour une note de lecture rédigée plus d’un mois après la sortie de l’ouvrage), voici donc ce livre, publié en mai 2012 chez Flammarion, regroupant des descriptions souvent drôlatiques, parfois un peu dures, et à l’occasion étonnamment graves, de 50 types ou profils que l’on est tôt ou tard amené à croiser sur Facebook, parmi ses amies et amis, ou dans son réseau étendu et accessible…

x

#1 : Le sous-marin. Le sous-marin n’a rien sur son mur, à part « Le sous-marin a rejoint Facebook » et les messages d’anniversaire accumulés depuis 2005. Le sous-marin ne publie rien, supprime tout (#33), ne like pas, ne commente pas. Le sous-marin est real life à mort. Tu comprends, Facebook c’est dangereux : le pouvoir (#31) nous observe, et je ne te parle pas du membre de la famille (#28), particulièrement attentif à l’approche de la Noël, où il va bien falloir trouver des sujets de conversation – et maintenant que tout le monde a eu son bac, bon courage.
Et puis Facebook, c’est chronophage, et quand tu es chercheur CNRS (#23), tu ne peux pas être à la fois exégète des hiéroglyphes et exégète Facebook (#25).
Ainsi donc, nos amis les sous-marins sont des gens qui ont mieux à faire, et qui ne se connectent que lorsqu’on les invite à un événement, t’expliquent-ils en levant les yeux au ciel.
Et puis un jour, la discussion au café avec l’auteur-de-ce-livre (#50) :
L’auteur-de-ce-livre : « Ah oui au fait je t’ai pas dit : [ici figure le contenu d’un ou plusieurs statuts.] »
Le sous-marin : « Oui, oui, j’ai vu passer ça… »

La plume alerte de Mat Hild et son allègre sens de l’humour vous inciteront normalement à reconnaître vos ami(e)s FB dans tel ou tel profil, tout en vous demandant (un peu) auxquels vous renvoyez vous-même davantage… Fruit de l’expérience, par ailleurs, puisque la grande majorité de ces profils furent en leur temps testés en ligne auprès de cobayes, volontaires ou non (le cobaye du pédophile – #41 – ne fut, semble-t-il, pas évident à trouver, par exemple)…

#14 : Le rigolo. Dès 2007, le rigolo était le premier à te demander si tu étais sur « face de bouc », et depuis que tu lui as dit que oui, ton mur n’est que coussin péteur, cotillons et pouet pouet tagada. Le rigolo ne recule devant aucun calembour, et sa photo de profil lance de l’eau quand tu cliques dessus.
La vie du rigolo est un gif animé sans fin ; tu ne peux rien dire qui ne se transforme en Puy du Fou. La Toussaint est l’occasion d’une blague grivoise, la République n’en parlons pas.
Le rigolo n’intéresse bien sûr en rien le sous-marin (#1) car il n’a rien à cacher et se trouve dépourvu de toute mauvaise intention. Il est en revanche dans la ligne de mire du bloqueur (#5), de l’intello (#10) et du policier hongrois (#12), pour usage intensif de smileys, de LOL, PTDR et autres MDR, souvent auto-adressés. C’est le grand copain de l’engoncé (#6), qui rit à gorge déployée à toutes ses blagues. Ensemble, rappelons-le, ils luttent contre la crise. Le dragueur (#7) regarde d’un oeil envieux les bonnes blagues du rigolo (pas toutes, donc), car comme le dit lui-même ce dernier, femme qui rit à moitié dans ton lit ; on voit dans cet exemple subtil que le rigolo doit veiller à ne pas devenir beauf (#30).
Le parano (#9) pense comme d’habitude que toutes les blagues du rigolo sont des attaques détournées, tandis que le mystérieux (#11) se drape dans son saint suaire en se disant : « Putain le con, il a capté mon anagramme. »

J’avouerai quant à moi de coupables faiblesses pour le poète (#24) et l’intello (#10), tout en comprenant fort bien le polémiste (#16) et l’hydre de Lerne (#34), voire occasionnellement, le camarade policier hongrois (#12).

À propos de Hugues

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :