☀︎
Notes de lecture 2012

Note de lecture : « La fille de Carnegie » (Stéphane Michaka)

Beaucoup de brio dans cette courte pièce en forme d’hommage au « noir » classique américain.

x

La fille de Carnegie

D’un auteur que j’ai découvert à l’occasion de son excellent « Ciseaux » en 2012,  je fais ici référence à la pièce de théâtre de 2005, et non directement à l’adaptation en roman, réalisée par Stéphane Michaka lui-même en 2008, et disponible aujourd’hui chez Rivages.

x

Court et nerveux, ce drame en forme d’hommage au roman noir classique américain (sous ses différentes formes) regroupe en un saisissant huis clos à la « Garde à vue » trois figures emblématiques du genre : le détective hard boiled, ex-flic reconverti, la femme fatale, fille de milliardaire plus ou moins gentiment névrosée, et le policier de la Criminelle, laissant deviner derrière lui toute l’organisation d’un precinct à la Ed McBain.

x

Si les didascalies sont abondantes, et guident heureusement l’imagination dans le dédale rapidement créé par Sondra, la fille du magnat Carnegie, et sa prodigieuse culture de l’opéra, qui sert de véritable toile de fond à cette séance d’interrogatoire au commissariat, elles ne permettent pas en revanche, et c’est bien agréable, de trancher véritablement entre une lecture « sérieuse » à la Chandler et une approche plus franchement comique et parodique, à la « Les cadavres ne portent pas de costard ». Le lecteur y hésitera donc avec bonheur à chaque instant.

x

x

TOURNEUR : Ben tu vois, j’ai raison. J’ai raison d’employer Lynette. On me dit : « Elle est pas NYPD, ça fait des frais, nous on peut le faire… » Et moi : nan. La doc judiciaire chez Lynette, c’est comme le poulet de chez Wong. Toujours plus gros que la barquette. Et puis ça déborde, ça te colle aux doigts, t’en peux plus, beurk… Mais y en a encore. Et qui jute. De l’info juteuse comme ça : que la Sondra, elle prend des leçons de meurtre dans les airs d’opéra.

(…)

TOURNEUR : Ca suffit pas Mike, pour en faire partie, d’enfouir trois heures sa langue dans l’Establishment.

Ce qu’en dit joliment et avec enthousiasme Encore du Noir est ici.

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

x

MICHAKA

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Discussion

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :