☀︎
Notes de lecture 2011

Note de lecture : « Le ciel brûle » (Marina Tsvétaïéva)

La violence de Tsvétaïéva dans toute sa splendeur.

x

Le ciel brûle

Recueil recomposé en français en 1986-87 chez Poésie Gallimard, à partir de poèmes écrits entre 1910 et 1939, qui nous offre un bel échantillonnage des vers de la poétesse russe, incarnation s’il en est de la rébellion tous azimuts et de l’ « inadaptation sociale », avec en prime une excellente postface de la traductrice Ève Malleret, de taille quasi-monographique (60 pages).

Il partit sans être vu, / Emportant le mot le plus précieux. / Mais personne n’entendit / Ton dernier appel.

Non, ce n’est pas une tombe, / Je ne surgirai pas, menaçante. / J’ai trop aimé moi-même / Rire quand il ne faut pas.

La guerre, la guerre ! – Encens et icônes – / Les éperons jacassent, / Mais je n’ai rien à faire ni du tsar / Ni des querelles des peuples. / Comme sur une corde fêlée / Je danse – petit danseur. / Je suis l’ombre d’une ombre. Je suis lunaire / De deux sombres lunes.

Témoin muet / Des tempêtes vivantes -/ Couchée dans l’ornière, / Je lorgne / Les ombres. / Tant que / Vers l’azur / Ne m’emportera pas / Sur le cheval rouge – / Mon Génie !

Fulgurant trajet / Réservé : sans frein ! / De mon rêve j’ai / Sauté dans le tien.

Malgré l’obstacle toujours difficile de la traduction en poésie (dont on peut avoir un magnifique aperçu grâce à l’édition « quadrilingue » de « Vingt sonnets à Marie Stuart », de Joseph Brodsky, publié aux Doigts dans la Prose), on y ressent avec force la violence du vers scandé de Tsvétaïéva, caractéristique qu’elle ne partageait guère à l’époque qu’avec Maïakovski… On songe aussi à sa récente postérité, poussée à l’ultime, dans les excellents « Slogans » de Maria Soudaïéva (« traduits » par Antoine Volodine).

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

x

marina-tsvetaeva1

À propos de Hugues

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Discussion

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Hors-série n.1 : Marina Tsvetaieva – Femmes de lettres - 12 juillet 2016

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :