☀︎
Notes de lecture 2014

Note de lecture : « Pulsion lumière » (Patrick Bouvet)

Poésie acérée pour extraire du cliché industriel de divertissement une authenticité possible de la star de cinéma.

x

Pulsion lumière

Publié en 2012 aux éditions de l’Olivier, le treizième opus du musicien et compositeur rock, concepteur d’installations et de performances sonores, et poète incisif Patrick Bouvet poursuit intensément le travail d’exploration des mythologies contemporaines des industries du divertissement, facette par facette, angle par angle, qu’il avait entrepris dès 1999 et 2000 avec ses deux premiers textes éclatants, « In situ » et « Shot ».

Traquant ici quelques vérités de la vedette de cinéma, le jeu de collages sensoriels et d’écritures / réinscriptions que pratique si merveilleusement (au sens propre) Patrick Bouvet broie le matériau offert, le réagence, extrait la force subversive qui niche au cœur du cliché de papier glacé ou d’impact télévisuel, arrache la palinodie de la star à son enveloppe de glamour et d’humanisme tempéré, pour tenter, comme dans d’autres arts désormais machinés et machinaux, de retrouver les parcelles d’authenticité et d’ambiguïté qui en firent, un jour, la beauté.

Une centaine de pages que l’on peut lire et relire sans cesse, comme tous les textes de ce magicien des musiques et des mots.

C’est donc avec une immense joie, comme on peut s’en douter, que la librairie Charybde l’accueillera le vendredi 17 octobre prochain (2014) pour une belle soirée endiablée « Rock & Littérature », la quatrième du nom, en compagnie d’Olivier Martinelli (« La nuit ne dure pas » et « Une légende »), de Mathilde Janin (« Riviera ») et d’un showcase par des musiciens surprise.

sharon-stone 2

« c’est parée
de strass et de diamants
que la star
très appréciée
du public
s’est présentée à la cérémonie
sous une pluie
de flashes
elle a tenu
à rendre hommage
aux morts
et aux survivants
avant de brandir
sa statuette
en larmes
un prix amplement mérité
pour un rôle difficile
où elle ne cesse
de croiser et décroiser
ses jambes
devant des corps
mutilés et carbonisés
impossible d’oublier
cette scène où
nue
figée dans l’horreur
elle scrute
le champ de bataille
telle une poupée californienne
égarée
dans une tragédie grecque
bourrée
d’effets spéciaux »

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

x

Bouvet 3

À propos de Hugues

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :