☀︎
Notes de lecture 2011

Note de lecture : « Les brouillards de la guerre – Dernière mission en Afghanistan » (Anne Nivat)

Afghanistan 2010, vu du terrain sans tabous et sans arrangements, par une immense journaliste de guerre en immersion.

x

Les brouillards de la guerre

Anne Nivat fait partie de ces rares authentiques journalistes de terrain qui, loin des circuits organisés en minibus et en 4 x 4, ont une passion pour l’envers du décor, et pour la réalité des choses une fois que le cirque médiatique passager s’est éloigné.

Dans ce nouveau récit, publié chez Fayard en octobre 2011, en croisant ses méthodes déjà éprouvées en Asie Centrale (« Par les monts et les plaines », 2006), en Tchétchénie (« Chienne de guerre », 2000, et « La guerre qui n’aura pas eu lieu », 2004), en Irak (« Lendemains de guerre », 2004, et « Bagdad Zone Rouge », 2008), et en Afghanistan une première fois (« Lendemains de guerre », 2004), elle revient sur place, alors qu’on parle moins de ce conflit afghan qui dure depuis déjà dix ans, et nous fait partager ses propres allers-retours, accompagnant tantôt une unité canadienne en opérations, et rencontrant le reste du temps ses propres contacts indépendants, noués au fil des années, pour obtenir ce qui nous manque le plus en général : la manière dont les personnes ordinaires voient les choses, au-delà des occasionnels micro-trottoirs à grand spectacle et des interviews arrangées par les gouvernements, les intelligentsias ou les mafias diverses…

« C’est justement ce que j’ai voulu essayer de mesurer en Afghanistan en passant d’un monde à l’autre, afin de l’offrir à un public qui n’a certes plus vraiment envie d’entendre quoi que ce soit sur cette longue guerre, mais qui, pourvu qu’on trouve les mots et les images adéquats, peut se sentir à nouveau concerné. Pour jauger le degré de confusion qui y règne, le réel état des choses qui y prévaut, encore faut-il avoir passé du temps sur place, tissé sa toile de contacts, ne pas avoir hésité à troquer son gilet pare-balles pour un châdri bleu en nylon. »

Récit passionnant de bout en bout, par la journaliste de guerre probablement la plus fine et la plus courageuse à travailler aujourd’hui.

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

x

anne_nivat

À propos de charybde2

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :