☀︎
Notes de lecture 2014

Note de lecture : « Le visiteur du vendredi » – Mary Lester 39 (Jean Failler)

La pointe d’Arradon en automne, pour une affaire de voyeur peut-être pas aussi simple qu’en apparence.

x

Le visiteur du vendredi

Publiée en 2013 aux éditions du Palémon, cette trente-cinquième enquête de Mary Lester (portant le n°39 du fait de la présence de quelques enquêtes en deux volumes au sein de la série) permet à Jean Failler de renouer avec le souffle attachant de sa policière bretonne atypique, après le point bas atteint en 2012 avec « Villa des Quatre Vents ».

« Chasségnac eut un geste agacé.
– On n’est pas près d’y arriver. Cependant, cette histoire de voyeur me tracasse. Ces types-là sont des maniaques, ils matent, et puis un jour ils vont un peu plus loin, ils veulent toucher et puis ça dérape. On ne sait jamais jusqu’où ça peut aller.
– Jusqu’à présent, à ce que m’a dit mon patron, l’individu n’a pas été menaçant.
– Comme vous dites, jusqu’à présent… D’ailleurs, il avait limité son terrain de chasse, si je puis dire, aux campings du bord de mer.
– Et maintenant ?
– Et maintenant qu’il n’y a plus de campeurs, il s’attaque aux résidences plus huppées…
Je vois, pensa Mary, on touche au gratin et le gratin n’aime pas être dérangé pendant la douche.
– C’est ce qui vous pose problème ? demanda-t-elle.
– Pardon ? demanda Chasségnac.
– Je suppose, dit Mary, que les résidents plus huppés, comme vous dites, vous mettent plus la pression que les campeurs.
– Exactement !
Chasségnac était soulagé de voir que Mary avait parfaitement appréhendé son problème.
Il se pencha pour lui confier :
– Le Morbihan était voici un demi-siècle un des départements les plus pauvres de France, il est devenu aujourd’hui une terre d’asile pour de riches retraités aux bras longs, ce qui nous contraint bien souvent à marcher sur des œufs.
Il ponctua cette phrase d’un long soupir.
Mary, qui avait déjà fréquenté ces lieux, voyait parfaitement ce que Chasségnac voulait dire. »

Pointe d'Arradon

Quittant à nouveau la base permanente qu’est son commissariat de Quimper, Mary Lester se voit donc provisoirement détachée à Vannes, pour enquêter sur une affaire automnale de voyeur sévissant parmi les riches demeures de la pointe d’Arradon. Tandis que des éléments traditionnels du scénario « Mary Lester en détachement » se mettent rapidement en place (patron bonhomme, collègue arriviste et puant, jeune collaborateur ne demandant qu’à suivre, au fond, les bizarreries apparentes de l’enquêtrice atypique), Jean Failler nous offre un intéressant aperçu de cette banlieue chic parisienne, déplacée en Bretagne Sud depuis quelques années, aperçu qui n’échappe pas, comme souvent chez l’auteur, à quelques caricatures ou quelques rapidités, mais qui sait aussi proposer savoureusement une lecture particulièrement inhabituelle, ici, de la marginalité qui dérange le bourgeois, prêt à tout, souvent, pour défendre ce qu’il estime être ses droits et ses acquis face à la canaille moins nantie que lui.

L’auteur nous gratifie en supplément, dans les dernières pages de l’épisode, d’un portrait plus flatteur qu’à l’accoutumée d’un grand avocat parisien, qui surprendra le lecteur par sa capacité à saisir les ambiguïtés d’une situation tordue, et par un pragmatisme robuste et presque sympathique.

Une enquête qui renoue donc, en toute simplicité, avec certains des traits les plus frappants de Mary Lester, et qui se débarrasse des ratiocinations un peu encombrantes ou trop farfelues de la veine précédente.

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

x

Failler 2

À propos de Hugues

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :