☀︎
Notes de lecture 2012

Note de lecture : « Fantôme » – Harry Hole 9 (Jo Nesbø)

Neuvième enquête du plus rude des policiers scandinaves, de retour à Oslo.

x

NOTE DE LECTURE RÉDIGÉE A PARTIR DE LA TRADUCTION ANGLAISE DE DON BARTLETT.

Fantôme

Après le tour de force que constituait « Le léopard », cette suite et nouvelle enquête du (désormais ex-) policier norvégien Harry Hole, publiée fin 2011 en norvégien, traduite courant 2012 en anglais par Don Bartlett (la présente version) et traduite en français en avril 2013 par Paul Dott dans la Série Noire de Gallimard, constituait un nouveau défi pour Jo Nesbø.

x

Défi largement relevé, même si pour ce faire, l’auteur a dû recourir à des moyens spectaculaires, que je ne vais évidemment pas recenser, mais qui, dans la psychologie torturée de l’attachant enquêteur, ne vont pas sans gros dégâts « collatéraux ».

x

Sans atteindre le concentré d’horreur du « Bonhomme de neige » ou du « Léopard », le sommet de désespoir qui va finir par emporter Harry, rentré en urgence de Hong-Kong pour tenter de sauver (s’il est possible) Oleg, le fils de Rakel (son amour, dont il est séparé depuis l’atroce conclusion du « Bonhomme de neige »), Oleg étant entretemps devenu un junkie accusé maintenant de meurtre, au milieux d’inquiétants urkas sibériens, vient de ressorts particulièrement vicieux de la part de son créateur…

x

Print

Harry Hole ressentira-t-il à son tour, chez Jo Nesbø, les terribles mais néanmoins libératrices sensations qui ont accompagné la fin du commissaire Erik Winter, chez Åke Edwardson ?

x

Pour l’anecdote, sachez qu’un concert mythique de Wilco à Oslo joue un rôle-clé dans la résolution d’une des énigmes, tandis que les Foo Fighters sont omniprésents dans ce volume.

x

Une seule citation, légère (le roman n’en contient pas beaucoup…) :

« Valle Hovin Stadium. A little oasis of concrete in the middle of a desert of green lawns, birch trees, gardens and flowerboxes on verandas. in the winter the track was used as a skating rink, in the summer as a concert venue, by and large for dinosaurs like the Rolling Stones, Prince and Bruce Springsteen. Rakel had even persuaded Harry to go along with her to see U2, although he had always been a club man and hated stadium concerts. Afterwards she had teased Harry that in his heart of hearts he was a closet music fundamentalist. »

x

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

x

JN2_c_Niklas-R.-Lello-FREE

Jo Nesbø © Niklas R. Lello

À propos de Hugues

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :