☀︎
Notes de lecture 2012

Note de lecture : « N » (Mikaël Lafontan & Éric Pessan)

Un père et son fils en forêt, brève fable, inquiétante et d’une troublante beauté.

x

N

Publiée en mai 2012 aux alors toutes jeunes éditions Les Inaperçus, cette nouvelle d’Éric Pessan, construite autour des superbes photographies de Mikaël Lafontan, nous livre en trente-cinq pages une bien inquiétante fable, résolument inclassable.

Dans la forêt, dont mousses et fougères n’ont au fil des mois bientôt plus de secrets pour eux, un homme et son fils marchent. Ils marchent sans vraiment s’arrêter, surmontant courbatures et blessures, à l’écart des villages à peine devinés ou entrevus, toujours à l’opposé du « N » figurant sur la boussole du père.

Le lecteur ne saura pas la raison de cette épreuve, fuite éperdue ou recherche consciente d’ermites, la figure d’une femme à demi effacée sur une vieille photographie ne pouvant à elle seule dissiper cette brume tenace, mais le climat, quasiment cinématographique (le Boorman de « Délivrance » n’est parfois pas si loin), créé en si peu de mots par l’auteur, nous entraîne doucement dans la tragédie, celle d’un quotidien bizarre confronté à de l’ordinaire (qui ne connaît le plaisir enfantin de la marche en forêt ?) ayant acquis au passage une stature mythologique… Comme si, par moments, le Petit Poucet était devenu lui-même fils d’un Ogre rêveur et inlassable, pour affronter avec lui une route post-apocalyptique à la McCarthy

x

Chaque pas sous les arbres, entouré d’un halo mystérieux, baigné d’une interrogation diffuse, reste ainsi soumis à un fantastique qui refuse de dire son nom. Pour un moment de bonheur terrorisé, sous les futaies.

« À l’orée du village, j’attends. Papa va seul acheter des allumettes, quelques vêtements, de la nourriture, des bougies, une nouvelle lampe de poche. J’attends. Il m’ordonne de me cacher, de ne me faire voir par personne. Il m’ordonne de ne surtout pas m’endormir : on est vulnérable lorsqu’on dort. La vigilance, toujours. Et il prend la route qui mène à l’inconnu. J’attends. À chaque fois, j’ai peur qu’il ne revienne pas. »

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

x

Lafontan et Pessan

Mikaël Lafontan & Éric Pessan

À propos de Hugues

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :