☀︎
Notes de lecture 2013

Note de lecture : « Marée noire » (Attica Locke)

Houston 1981 : dans la ville pétrolière, un avocat noir, ancien activiste, essaie de s’en sortir.

x

Marée noire

Native de Houston, Attica Locke a publié ce premier roman à trente-cinq ans en 2009 (traduction française en 2012, par Clément Baude chez Gallimard Série Noire).

Scénariste professionnelle à Los Angeles, elle réalise un roman largement honorable en tant que thriller policier, mais parvient surtout à captiver par la belle double plongée qu’elle exécute, dans les mouvements noirs des droits civiques à la fin des années 60, au moment où se préparent la défaite et la radicalisation sans espoir, sous les assauts paranoïaques d’un FBI agissant à cette époque en véritable police politique, d’une part, et dans l’écheveau des liens et des compromissions intense qui lient les milieux d’affaires pétroliers internationaux et les patriciens texans qui, à l’instar des Bush, ont fait fortune dans le secteur, d’autre part…

À travers le personnage de Jay Porter, petit avocat noir tentant de faire son « trou » et de faire vivre son couple après un séjour de plusieurs années en prison en tant qu’activiste, la ville de Houston en 1981, son port, ses complexes pétrochimiques, ses dockers syndiqués essayant de résister aux pressions (comme un clin d’œil à la deuxième saison dela série TV « The Wire »), son boom immobilier et sa maire, ancienne compagne de lutte de Jay, opportuniste en diable, dont on ne sait vraiment si, à l’époque des revendications musclées, elle a trahi ou non, tout ce décor assez rarement peint prend des couleurs singulières, à la fois attachantes et désespérantes.

Peut-être moins acéré que le très bon « Les péchés de nos pères » de Lewis Shiner, en ce qui concerne la mémoire et les traces contemporaines des luttes émancipatrices des Afro-Américains, « Marée noire », dans un cadre inhabituel, nous propose un fort bon moment de lecture.

Pour acheter le livre chez Charybde, c’est ici.

x

Black Water Rising

À propos de Hugues

Un lecteur, un libraire, entre autres.

Discussion

Rétroliens/Pings

  1. Pingback: Note de lecture : « Landfall  (Ellen Urbani) | «Charybde 27 : le Blog - 21 septembre 2017

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :